CORONAVIRUSINFOPAYS DE FLANDRESANTÉ
A la Une

Vers une fermeture totale des bars et restaurants en Flandre ? L’inquiétude grandit

L’inquiétude grandit encore en Flandre. Au lendemain d’un énième « resserrage de vis » annoncé par Olivier Véran dans le cadre de la lutte contre le rebond de l’épidémie de coronavirus et le placement de la métropole lilloise en « zone d’alerte renforcée », l’ensemble de la population semble préoccupée par l’évolution défavorable que connait encore le territoire. Et cela est particulièrement le cas pour les tenanciers de bars et restaurants qui redoutent plus que jamais une refermeture administrative de leurs établissements.

Vers une alerte maximale à Lille ? Et quid du reste du territoire ?

Ce placement en vigilance renforcée dépend de plusieurs facteurs. Afin de demeurer dans cette catégorie, la métropole devra voir son taux d’incidence du virus se maintenir entre 150 et 250 pour 100.000 habitants. Il devra être situé entre 50 et 100 chez les plus de 65 ans. Par ailleurs, la part de patients COVID devra être inférieure à 30% dans les services de réanimation.

Actuellement, le taux d’incidence se porte à 302 cas pour 100.000 habitants dans l’agglomération de la capitale des Flandres et 369 pour la seule ville de Lille où la tension se fait de plus en plus palpable. A l’échelle régionale, la part de patients atteints du coronavirus dans les services intensifs se porte à 14%. Cette donnée n’est pas communiquée à l’échelle de la principale agglomération de nos contrées.

Les deux premiers indicateurs dépassant le seuil indiqué pour le maintien en « alerte renforcée », la métropole lilloise devrait donc prochainement voir s’imposer l' »alerte maximale ». La fermeture pure et simple des bars, restaurants et divers lieux de vie non essentiels serait alors inévitable si la situation sanitaire continue de se dégrader.

Dans les secteurs moins urbains, la diffusion du virus semble moins rapide. Au sein du département du Nord (collectivité qui regroupe Flandre et Hainaut français), le taux d’incidence se porte à 221,4 pour 100.000 habitants. Au-delà de 60 ans, il se porte en moyenne à 181,3. Les deux premiers indicateurs demeurant sous le pallier qui lui vaudrait une alerte « renforcée », le regroupement administratif demeure encore en « zone d’alerte ». Reste désormais à savoir si ces facteurs se stabiliseront avant mercredi prochain et un nouveau discours du Ministre de la Santé.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.