ACTUALITÉSARMENTIÈRES - VALLÉE DE LA LYSBAILLEUL - MONTS DE FLANDRELES DOSSIERSMOBILITÉ
A la Une

Nous avons testé pour vous : La véloroute des Flandres entre Armentières et Bailleul

Deux ans après l’émergence d’un réseau « points-noeuds » en Flandre intérieure et dans la haute-vallée de la Lys, les cyclistes peuvent désormais profiter d’une véritable véloroute pour rallier Lille (Rijsel) et Dunkerque (Duinkerke) ; du moins, selon certaines signalétiques et cartes mises à disposition des cyclotouristes. Mais, sur le terrain, la promesse est loin d’être tenue.

Samedi 17 juillet 2021, nous avons tenté de parcourir ledit aménagement entre les communes d’Armentières (Armentiers), à l’ouest de l’agglomération de la capitale flamande, et la cité de Mélusine, à Bailleul (Belle). L’an dernier, nous vous avions fait découvrir les berges de la Deûle et celles de la Lys. C’est au niveau du pont de Nieppe que nous avons donc repris notre cheminement vers la Flandre intérieure.

Signalisée jusqu’à Nieppe, puis …

Si le balisage semble devoir bientôt s’améliorer dans le territoire de la Métropole Européenne de Lille avec l’achèvement de la voie verte entre le pont de Nieppe et la nouvelle enjambée, tout se complique dès le passage au-dessus de la Lys. Dès les premiers mètres, toute signalisation se fait rare et les cyclistes débouchent alors sur la gare de Nieppe (Niepkerke) où elle semble s’achever. Les plus déterminés poursuivront alors leur route via les chemins de halage, tandis que les autres feront demi-tour à la vue de l’état dégradé dans lequel ils se trouvent.

… absente jusqu’à Steenwerck.

Selon les constatations effectuées, la véloroute semble inexplicablement reprendre au niveau du bourg bailleulois de La Crèche (De Krebbe). En effet, la signalisation est à nouveau en place au devant des quais de la halte ferroviaire de Steenwerck (Steenwerk)*. Ensuite, le tracé se poursuit le long de la voie ferrée jusqu’à Bailleul où elle rejoint alors les piémonts du Ravensberg avant d’entrer en ville.

Outre le manque, sinon l’absence de balisage qui rend l’itinéraire illisible, la véloroute des Flandres (v364) fait également face à une autre défaillance, celle d’un aménagement inexistant et du trafic automobile auquel sont associés ses usagers quelques centaines de mètres après le franchissement de la Lys vers l’ouest. Cette « véloroute » mérite-t-elle son qualificatif « véloroute » ? Pas sûr …

Alors, si vous souhaitez vraiment gagner la Flandre intérieure, il ne vous reste que la route départementale 933 et son trafic incessant qui, malgré la présence de bandes cyclables bilatérales, reste aujourd’hui peu sécurisée. Reste désormais à espérer que le « plan vélo » voté récemment par la CCFI apportera rapidement des améliorations significatives dans le secteur.


Notes (*) :

Bien qu’elle porte le nom de la commune de Steenwerck, l’ancienne gare aujourd’hui limitée à deux simples quais est situé sur le territoire de celle de Bailleul. Elle est toutefois située plus près de l’agglomération de Steenwerck que celle de Bailleul.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Un commentaire

  1. Pas tout à fait d’accord. J’ai moi même fait la vreloroute du nouveau pont d’Armentieres jusque Bailleul il y a une dizaine de jour. La signalisation y est bien presente même si elle pourrait être améliorée et plus visible par endroit. Il est à noter que sur le chemin de halage de la lys vers Sailly, il y a une portion plutôt adaptée au VTT. Question sécurité, franchement, j’ai vu très peu de voiture mais je ne paix pas faire de généralité avec un seul passage. Attention cependant au carrefour de la Croix du Bac. Prochaine étape, continuer la velo route jusque Godewaersvelde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.