CORONAVIRUSINFOPAYS DE FLANDRE
A la Une

L’obligation du port du masque concerne maintenant toute la Flandre française

Limitée jusqu’ici aux 95 communes de la Métropole Européenne de Lille, la mesure s’étend désormais à l’ensemble du département du Nord, et donc à la Flandre française. Déjà obligatoire dans certains lieux publics de l’agglomération de la capitale des Flandres, le port du masque va maintenant s’imposer dans les contrées plus excentrées.

La liste des lieux concernés est explicitement annoncée par les autorités :

  • Sur les digues et promenades longeant la façade littorale.
  • Autour des entrées et sorties des établissements scolaires (dans un périmètre de 50m, 15 minutes avant l’ouverture et après la fermeture des accès).
  • Au sein des marchés, braderies et brocantes.
  • Dans les espaces verts tels que parcs, jardins et berges situées le long des cours d’eau (véloroutes comprises).
  • Sur les plages des lacs ou plans d’eau où la baignade est permise.
  • Dans les centres commerciaux, grandes ou moyennes surfaces, leurs abords et les espaces de stationnement assimilées.

Sur demande des maires, d’autres zones telles que les centres-bourgs, centres-villes pourront localement être concernés. Cet arrêté préfectoral concerne également les « manifestations sportives ou festives rassemblant une forte concentration de population ».

Une décision qui ne fait pas l’unanimité

Pour justifier cette décision, la Préfecture du Nord met en avant une résurgence du coronavirus (COVID-19). Selon les données communiquées par les autorités, la positivité aux tests et le taux d’incidence du virus auraient drastiquement augmenté au cours de la dernière semaine.

Le premier indicateur qu’est la positivité s’établirait désormais autour de 3.1%, contre 2.4% la semaine précédente. L’incidence, quant à elle, se situe autour de 27.8%, contre 24.5% au 15 août dans le département du Nord.

Dans le territoire flamand, la grogne contre l’obligation du port du masque se développe, notamment chez les cyclistes. Cette décision est loin d’être accueillie avec enthousiasme, mais personne n’a encore appelé à manifester contre la disposition. Reste désormais à savoir si cette dernière sera respectée.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.