CORONAVIRUSINFOLILLE MÉTROPOLE
A la Une

Le masque obligatoire dès lundi dans certains lieux de la métropole lilloise, la population partagée

Les mesures sanitaires se durcissent. Dès lundi 3 août 2020, le port du masque devient obligatoire dans les lieux publics extérieurs fréquentés de la métropole lilloise. Pour justifier cette décision, le Préfet du Nord, Michel Lalande, a indiqué que le taux d’incidence du Covid-19 avait doublé au cours de ces deux dernières semaines, passant à 31 nouveaux cas pour 100.000 habitants, ce qui est élevé. Celui qui représente le gouvernement en Flandre et dans le Hainaut français évoque un « défi de ne pas reconfiner ».

De nombreux lieux concernés

À compter du début de semaine, l’ensemble de la population devra donc porter un masque dans les lieux suivants :

  • Parcs, jardins, ainsi que les espaces situés aux bords des cours d’eau.
  • Marchés de plein air, déjà concernés dans certaines communes.
  • Supérettes, supermarchés, galeries commerciales et espaces de stationnement attenants.
  • Abords et espaces de stationnement des aérodromes, aéroports, arrêts de bus, station de tramway et métro, gares routières et ferroviaires.
  • Zones de rencontre (où la vitesse est limitée à 20 km/h et où les piétons sont prioritaires sur la circulation routière), ainsi que les rues commerçantes, les centre-ville et historiques.
  • Rues et espaces piétonniers

Une décision qui provoque l’ire des cyclistes

Au sein de la population, l’imposition de cette mesure n’est pas unanimement accueillie. Si une partie l’accepte, voire l’applaudissent, l’opposition est également vive.

C’est notamment le cas parmi les cyclistes, obligés de le porter, même en plein effort, dans les zones concernées : « Lorsque l’effort est maximal, nous ventilons plus d’air. Le masque peut empêcher cette ventilation. Cela est un frein à la pratique du vélo. Il s’agit là d’une décision prise par quelqu’un qui ne pratique pas », estime-t-on sur plusieurs groupes Facebook regroupant plusieurs centaines d’adeptes flamands de la bicyclette. D’autres pointent également du doigt l’incidence du masque sur les lunettes : « Mon problème est moins sur la capacité à respirer, qu’avec le masque et des lunettes on y voit presque rien… C’est dangereux à vélo… ». Ces points de vue sont largement partagés sur les routes. Le Préfet rétropédalera-t-il ? Pas sûr …

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.