ACTUALITÉSARMENTIÈRES - VALLÉE DE LA LYSBAILLEUL - MONTS DE FLANDREDUNKERQUE - DUNES DE FLANDREHAZEBROUCK - COEUR DE FLANDREMÉTROPOLE EUROPÉENNE DE LILLESOCIALSOCIÉTÉWORMHOUT - HAUTS DE FLANDRE
A la Une

Retraites : En Flandre, la réforme fait l’unanimité contre elle et cristallise les tensions

Rien ne va plus pour le gouvernement. Au lendemain de la présentation de la réforme des retraites, la tension monte dans le pays. Au niveau national, les syndicats forment désormais une union sacrée. En rang serré, l’ensemble des organisations (CFDT comprise) ont immédiatement appelé à une journée de grève et de manifestations le 19 janvier prochain. De quoi augurer des heures difficiles pour l’exécutif. Car, en dépit des avertissements émis depuis l’aile gauche de la société, Elisabeth Borne a finalement annoncé le recul de l’âge légal de départ en retraite à 64 ans. Une mesure qui cristallise des tensions et des frustrations accumulées depuis de nombreux mois au gré de la crise sanitaire et d’une l’inflation galopante.

Vers une mobilisation massive

Au nord de la France, la Flandre n’est pas en reste. Dans toutes les franges de la société, l’intervention de la Première ministre n’a suscité qu’une colère véhémente. Des villes à la ruralité, cette réforme fait l’unanimité contre elle. Sur les réseaux sociaux comme dans la rue, la critique fuse et les propos ne sont pas tendres. « Le fossoyeur a encore frappé », peut-on lire sur certains réseaux sociaux. Et parmi les détracteurs de cette réforme figurent même des partisans d’Emmanuel Macron. Mercredi matin, un mot fait donc consensus : « Grève ».

Pour l’heure, l’ampleur du mouvement social ne peut pas être quantifiée, mais nul doute qu’il sera très suivi. De nombreuses unions locales appellent déjà à cesser le travail dans neuf jours. C’est notamment le cas pour l’UNSA Ilévia, qui appelle ses membres « à se mobiliser fortement » contre une réforme qui « va aggraver la précarité (…) et renforcer les inégalités ». Les transports en commun de la métropole lilloise devraient donc être fortement impactés.

Outre les transports, d’autres secteurs seront particulièrement impactés. Les services publics et les établissements scolaires fonctionneront au ralenti voire resteront fermés. Cela variera en fonction du degré de mobilisation. Il en sera de même dans les entreprises privées, où l’ensemble des professions sont également appelées à débrayer le 19 janvier.

Dans la rue, l’ampleur de la colère populaire se traduira par des défilés prévus dans de nombreuses agglomérations. En Flandre, c’est essentiellement à Lille (Rijsel) que les opposants à la réforme seront invités à battre le pavé. Mais d’autres défilés pourraient aussi être organisés à Hazebrouck (Haezebroek) et Dunkerque (Duinkerke). Au cœur et aux abords des villes concernées, les habitants redoutent désormais des débordements voire des émeutes. Une inquiétude partagée par les services de renseignement.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.