Non classé

Politique : Plusieurs donateurs d’Emmanuel Macron signalés aux services du fisc français

Il y a deux jours, le journal français « Marianne«  a révélé que quatre donateurs d’Emmanuel Macron ont été signalés aux services du fisc et à la justice française. Ces individus feraient partie d’une liste de vingt-quatre personnes suspectées par la commission nationale des comptes de campagne et financements politiques (CNCCFP) d’irrégularités.
Le président de cette commission, François Logerot, a annoncé avoir fait des signalements au fisc et à la justice de quatre contributeurs au financement de la campagne présidentielle du président français Emmanuel Macron. Sur un budget de plus de douze millions d’euros, le montant total des sommes irrégulières s’éléverait à près de 87 600 euros.
Concrètement, les vingt-quatre individus en question auraient dépassé la limite légale de 4 600 par personnes physiques en réalisant des dons d’une somme supérieure à cette limite. Ces dons auraient alors été présentés comme étant effectués par deux personnes distinctes, alors que ces personnes n’étaient en réalité qu’un seul et même individu.
Néanmoins, sur un total de 24 donateurs, vingt d’entre-eux ont régularisé leur situation selon la commission qui a affirmé dans ses conclusions que  : « Le second donateur a produit une attestation confirmant que le don excédentaire a été fait en son nom ». Quant aux quatre autres (représentant une somme de 18 300 euros), ils ont été signalés auprès de Bercy et leur dossier a été transmis au parquet.

Vers une possible condamnation ?

Si le président français ne devrait pas être inquiété par la justice, les quatre personnes qui ont été signalées risquent une condamnation. Pour l’évoquer, le journal « Marianne » s’appuie sur la jurisprudence Robert Bourgi, du nom de cet avocat qui avait effectué des dons qui dépassaient alors le seuil légal au micro-parti de François Fillon et à l’ancien président Nicolas Sarkozy.
Celui qui a affirmé avoir « niqué » l’ex-candidat à la présidentielle 2017, François Fillon, déjà englué dans plusieurs affaires pendant sa campagne, e révélant l’affaire concernant les costumes de l’homme politique a écopé d’une condamnation à un mois de prison avec sursis et d’une amende de 2 500 euros.
Publié le 23/02/2018 – 13:51
Par : Gaël Autier
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.