ACTUALITÉSBAILLEUL - MONTS DE FLANDREHAZEBROUCK - COEUR DE FLANDREMOBILITÉ

Près de 10 millions d’euros d’investissements pour la modernisation des gares de Bailleul et Hazebrouck

Depuis quelques mois, les chantiers se succèdent et se complètent sur le tronc commun de la ligne ferroviaire du Westhoek (entre Lille et Hazebrouck). Après la gare d’Armentières (Armentiers) au début des années 2010 et celle de Lille-Flandres (Rijsel) où les travaux se sont achevés début-2021, c’est désormais au tour des gares de Bailleul (Belle) et Hazebrouck (Hazebroek) d’être rénovées.

Au cœur des enjeux des deux opérations d’envergure en cours se trouve notamment la mise en accessibilité de ces points d’arrêts. Cela au même titre que la modernisation d’installations vieillissantes et devenant parfois fragiles voire dangereuses.

De nouveaux usages à Bailleul

Le parvis de la gare de Bailleul en juin 2021. – Photo : Gaël AUTIER / Flandre Presse

Aux pieds des monts de Flandre, c’est sur le bâtiment de la halte que se concentrent les ouvriers. Jusqu’au mois de décembre 2021, les usagers devront se contenter d’un point de vente délocalisé et d’une attente sur le quai. Ils pourront ensuite profiter d’un abri et un guichet repensés et modernisés. Pour ce faire, le conseil régional des Hauts-de-France a alloué 450.000€ au chantier. De son côté, SNCF Gares et Connexions a avancé 150 000€ pour un budget total de 600 000€ qui permettra la création d’espaces adaptés aux nouveaux usages, grâce notamment à l’installation de prises électriques.

Néanmoins, une ombre réduit quelque peu l’enthousiasme qui règne. Car si les affichages mentionnent bel et bien une « mise en accessibilité », celle-ci ne sera pas complète dans l’immédiat. En effet, aucun aménagement n’est aujourd’hui prévu afin de permettre aux personnes à mobilité réduite de transiter entre les deux quais bilatéraux qui entourent les voies sous lesquelles passe un souterrain accessible uniquement par des escaliers. Le réaménagement profitera toutefois aux aveugles et malvoyants qui seront désormais guidés par des bandes podotactiles.

Et une refonte (presque) totale à Hazebrouck

Au centre de la Flandre intérieure, à Hazebrouck que les engins s’affèrent depuis déjà de longues semaines. Après la déconstruction de la passerelle centenaire qui enjambait les infrastructures ferroviaires, c’est maintenant à l’intérieur de la gare que se concentrent les efforts. Fermé depuis près d’un mois, c’est un quai 1 (qui permet l’accès à la voie 1) métamorphosé qui rouvrira. Rehaussé et mis aux normes, il permettra une accessibilité parfaite aux divers trains qui y marquent l’arrêt.

Dans les prochaines semaines, les autres quais subiront également une profonde refonte qui sera opérée progressivement pour atténuer les perturbations liées au chantier. Il s’achèvera dans le courant de l’année 2022.

L’année prochaine, les usagers et les habitants des quartiers limitrophes retrouveront un accès direct au centre-ville grâce à l’installation d’une nouvelle passerelle. Dotée d’ascenseurs et d’escaliers multiples, elle permettra un accès direct aux quais qui seront désormais accessibles aux personnes handicapées. Dès l’hiver 2022, fini donc le passage obligatoire dans le bâtiment et la perspective de manquer son train de quelques secondes. Déjà rénové dans les années 2010, ce dernier restera intact.

Pour une enveloppe de presque 10 millions d’euros

Financé à plus de 35% par le conseil régional et plus marginalement par la communauté de communes de Flandre Intérieure (CCFI) (26.74%) et le conseil départemental du Nord, ce chantier voit son coût total atteindre 9.380.000€. Il porte les investissements publics à 9,98 millions d’euros pour la modernisation des gares de cette ligne souvent considérée comme malade ou oubliée.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.