ACTUALITÉSARMENTIÈRES - VALLÉE DE LA LYSBAILLEUL - MONTS DE FLANDREDUNKERQUE - DUNES DE FLANDREHAZEBROUCK - COEUR DE FLANDREPOLITIQUESOCIALSOCIÉTÉWORMHOUT - HAUTS DE FLANDRE

Présidentielles 2022 : Les résultats du second tour dans le Westhoek

Après avoir porté Marine Le Pen et Emmanuel Macron en tête le 10 avril dernier, les habitants du Westhoek ont confirmé leur positionnement lors du second tour. À l’issue de la journée du 24 avril, la candidate de la droite nationaliste est finalement arrivée en tête avec 54,34% des suffrages exprimés à l’ouest de la Lys. Elle se positionne largement devant le Président sortant qui ne recueille que 45,66% des voix.

Il y a cinq ans, en 2017, la candidate d’extrême-droite n’était pas parvenue à s’imposer. Ne s’accaparant que 48,73% des votes, elle concédait la victoire au candidat européiste libéral qui l’emportait avec 51,27% des suffrages. L’électorat du Westhoek avait alors répondu favorablement au vote « barrage » souhaité par les différents candidats éliminés au premier tour.

Outre la progression de Marine Le Pen, les habitants de l’arrondissement de Dunkerque ont également marqué leur rejet du Président sortant en s’abstenant davantage. Fixé à 23,25% en 2017, le taux d’abstention a atteint 25,47% en 2022.

Westhoek : Les résultats du second tour par intercommunalités

Dunkerque Grand Littoral

Dans l’agglomération de Dunkerque (Duinkerke), les électeurs n’ont pas souhaité renouveler la confiance accordée à Emmanuel Macron en 2017. Favori avec 50,19% des voix il y a cinq ans, le Président sortant (43,85%) se positionne désormais derrière Marine Le Pen qui obtient 56,15% et remporte le soutien des habitants des rivages de la mer du Nord.

Ces résultats doivent toutefois être relativisés. En effet, outre la candidate d’extrême-droite, l’abstention est également en hausse. Elle passe de 25,81% à 28,34% du corps électoral. Dans cette partie de la Flandre, la population s’est moins déplacée aux urnes qu’il y a cinq ans.

CC Hauts-de-Flandre

Dans l’arrière-pays maritime, la tendance enregistrée en 2017 s’est confirmée. Déjà en tête il y a cinq ans, Marine Le Pen confirme sa percée et recueille 54,81% des votes exprimés. Elle devance Emmanuel Macron qui ne parvient pas à s’imposer. Avec 45,19% des suffrages, le candidat libéral y reste donc en minorité. Il y a cinq ans, le futur Président échouait déjà de peu à l’emporter. Avec 49,24% des suffrages, il ne parvenait pas à prendre l’ascendant sur son opposante qui recueillait 50,76% des voix.

À l’instar de la dynamique observée dans les autres contrées flamandes, l’abstention progresse également dans la communauté de communes des Hauts-de-Flandre. Fixée à 19,48% en 2017, elle oscille désormais autour de 21,32%.

CC Flandre intérieure

Au cœur du Westhoek, l’émergence de l’extrême-droite se fait plus modérée. À rebours des habitants des autres intercommunalités, ceux de la Flandre intérieure ont accordé la première place à Emmanuel Macron. Avec 50,31% des voix, le Président sortant ne réitère toutefois pas le même exploit qu’il y a cinq ans (55,63%) et Marine Le Pen le talonne désormais de près avec 49,69% des suffrages exprimés (contre 44,37% en 2017). L’avance du candidat libéral s’est réduite dance un contexte de défiance grandissante vis-à-vis des personnalités politiques.

Dans le même temps, le nombre d’abstentionnistes est également en progression. Selon les chiffres communiqués par le ministère de l’Intérieur, le taux d’abstention s’y établit désormais à 22,33%. En 2017 déjà, 20,37% des électeurs ne s’étaient pas rendus dans les bureaux de vote.

CC Flandre-Lys

Dans les communes flamandes de cette intercommunalité, Marine Le Pen devance largement le chef de l’État. Recueillant 60,81% des suffrages, elle confirme son ascension élimine le candidat de La République En Marche (39,19%). Il y a cinq ans, les scores s’établissaient respectivement à 55,55% et 44,45%. Emmanuel Macron échouait déjà à remporter la confiance des habitants de la vallée de la Lys.

Comme partout ailleurs, les abstentionnistes se font également plus nombreux qu’il y a cinq ans. Ils représentent désormais 26,11% du corps électoral, contre 23,78% en 2017.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.