ACTUALITÉSARMENTIÈRES - VALLÉE DE LA LYSMÉTROPOLE EUROPÉENNE DE LILLEMOBILITÉSOCIAL
A la Une

Grève chez Ilévia : Ce qui vous attend ce mercredi si vous devez prendre les transports en commun

Initialement prévu lundi 31 janvier, un mouvement de grève perturbera bien la circulation des lignes du réseau Ilévia, mercredi 2 février. Dans toute la métropole lilloise et dans une partie de la vallée de la Lys, les usagers devront prendre leurs dispositions s’ils veulent arriver à l’heure sur leurs lieux d’études ou de travail. On fait le point sur ce qui vous attend.

Un trafic « très perturbé »

Dans un communiqué publié lundi soir, l’exploitant des transports en commun de la capitale des Flandres annonçait un trafic « très perturbé », une prévision qui se reflète dans les informations dévoilées progressivement au cours des dernières heures.

Moins de métros et de tramways

La fréquence de passage des deux lignes de métro seront réduites. La ligne 1 ne circulera qu’avec une cadence d’une rame toutes les 2 minutes 30, tandis qu’il faudra attendre trois minutes entre deux trains sur la ligne 2.

Les deux lignes du Mongy, le tramway qui longe le Grand Boulevard, verront également leurs fréquences adaptées. Ilévia prévoit une rame toutes les 15 minutes entre la gare de Lille-Flandres et le Croisé Laroche et une rame toutes les 30 minutes entre le Croisé Laroche, Roubaix (Robaais) et Tourcoing (Toerkonje).

Certaines lignes de bus resteront au dépôt

Les usagers du réseau de bus, quant à eux, connaîtront une journée très difficile. Les fréquences de passages seront réduites sur les lignes L1, L2, L3, L4, L7 et L8, ainsi que sur les Citadines CITT, CIT5, les Corolles CO1, CO2, CO3, la Navette du Vieux-Lille et les lignes 10, 15, 16, 17, 32, 33, 34 et 51. Les lignes 30, 35, 36, ainsi que les Citadines CITL, C10, C11, C12, la ligne MWR et la navette Z6 ne circuleront tout simplement pas.

Sur le reste du réseau urbain et sur le réseau suburbain, les autres lignes, comme l’ensemble des dessertes scolaires, devraient circuler normalement. Toutefois, un blocage inopiné de dépôts par les personnels grévistes pourrait retarder ou empêcher la prise de service. Les usagers sont donc invités à se reporter, s’ils le peuvent, sur d’autres solutions de transport.


Les grévistes réclament une augmentation des salaires

En lançant ce mouvement social, initié par la CGT, les personnels entendent réclamer une « revalorisation salariale suite à l’augmentation du coût de la vie ». Ils appellent la direction à engager des négociations.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.