ACTUALITÉSARMENTIÈRES - VALLÉE DE LA LYSBAILLEUL - MONTS DE FLANDREDUNKERQUE - DUNES DE FLANDREHAZEBROUCK - COEUR DE FLANDREMÉTROPOLE EUROPÉENNE DE LILLEMOBILITÉPOLITIQUESOCIALSOCIÉTÉWORMHOUT - HAUTS DE FLANDRE

Réforme des retraites : En Flandre aussi, les syndicats appellent à une grève massive

Dans le sillage de leurs représentations nationales, les principaux syndicats de Flandre appellent eux aussi à manifester, jeudi 19 janvier. À l’instar de bon nombre de français, les habitants du territoire sont opposés à la réforme des retraites. De quoi augurer une possible journée noire dans le secteur public comme dans le privé. Car cette fois, la CGT, la CFDT, FO, CFE-CGC, la CFTC, l’Unsa, Sud-Solidaires et la FSU font front uni dans l’ensemble des secteurs professionnels. Et ces derniers sont rejoints par des syndicats étudiants (Unef et Fage) et mouvements lycéens (VL, Fidl et MNL), du jamais vu depuis 2010. À l’échelle nationale, de nombreuses perturbations devraient donc se produire dans les jours qui viennent, dans le cadre d’un mouvement que les organisations espèrent « puissante ». Mais quid des appels locaux ?

Vers une grève d’ampleur ?

Selon les premiers échos, c’est dans les transports en commun que devraient être relevées les principales perturbations. À la SNCF, les syndicats annoncent une « volonté de construire une offensive (…) forte afin de faire céder le gouvernement ». Pour ce faire, les salariés de l’opérateur public sont appelés à débrayer dès mercredi soir à 19 heures et jusqu’au vendredi 20 janvier à 8 heures. Mais aucune prévision fiable ne peut cependant être annoncée quant à la circulation des diverses lignes TER et TGV qui sillonnent notre région. Il en est de même au sujet du fonctionnement des autres réseaux (Arc-en-Ciel, Dk’Bus et Ilévia), où les premières prévisions divergent fortement.

Outre les transports, la grève pourrait toucher massivement les raffineries. Au cours des dernières heures, la CGT a multiplié les appels au blocage dans le secteur de l’énergie et certaines raffineries seraient susceptibles d’être bloquées par les grévistes. Depuis ce week-end, c’est donc une véritable ruée vers l’or noir qui se met en place en Flandre. De la métropole lilloise au littoral de la mer du Nord, des files se sont ainsi formées aux abords de plusieurs stations-services.

Une paralysie pourrait aussi être observée dans la fonction publique. En réponse aux multiples appels émis par l’intersyndicale, certains pôles pourraient ainsi fonctionner au ralenti ou rester fermés. Cela notamment dans l’Education Nationale, où des classes resteront fermées. Mais là aussi, aucune prévision fiable ne peut être avancée. Car outre les personnels des établissements scolaires, des lycéens et étudiants pourraient entreprendre des actions de blocage.

Des manifestations à Lille et Dunkerque

Finalement, la seule certitude réside dans la tenue des rassemblements qui se tiendront dans les rues de Flandre. Au nombre de deux, les cortèges s’élanceront chacun à 14 heures 30, respectivement dans les rues de Lille (Rijsel) et Dunkerque (Duinkerke). Dans la capitale des Flandres, c’est à la Porte de Paris (Ier arrondissement) que les syndicats et les régionalistes flamands ont fixé le point de rendez-vous. Plus au nord, les habitants de la cité de Jean Bart sont appelés à manifester au départ de la place de la gare.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.