ACTUALITÉSARMENTIÈRES - VALLÉE DE LA LYSBAILLEUL - MONTS DE FLANDREDUNKERQUE - DUNES DE FLANDREÉCONOMIEENVIRONNEMENTFRANCE-MONDEHAZEBROUCK - COEUR DE FLANDREMÉTÉOMÉTROPOLE EUROPÉENNE DE LILLEMOBILITÉWORMHOUT - HAUTS DE FLANDRE
A la Une

Inondations : L’Yser entame sa décrue, la Lys continue de déborder en Flandre intérieure

Les événements prennent une tournure historique. Si une relative accalmie a permis aujourd’hui une amélioration précaire dans les monts de Flandre et la vallée de l’Yser, la situation reste critique près de la Lys. Ce jeudi 4 janvier 2024, l’eau continue inexorablement de gagner du terrain dans le sud de la Flandre intérieure, où tous les records de crue sont battus.

Les records de crue battus sur la Lys, éclaircies sur l’Yser

La voie verte de la Lys est sous l’eau. – © Gaël Autier / Flandre Presse

De l’Audomarois à Gand (Gent) et à l’Escaut, l’onde de crue progresse lentement. En milieu d’après-midi, certaines berges étaient envahies par les eaux à Estaires (Stegers) et La Gorgue, où plusieurs routes sont fermées. Un peu plus loin, des hameaux comme La Caudescure et La Croix-du-Bac subissent eux aussi des inondations conséquentes et se retrouvent au moins en partie coupés du monde. Il en est de même pour plusieurs secteurs de Merville (Mergem), où la montée des eaux se poursuit. À l’instar de la journée d’hier, la situation continue donc de se dégrader. Jeudi soir, la station hydrométrique située près de l’écluse enregistre un niveau supérieur à la crue historique de décembre 1999. Aux alentours de 19h30, sa cote atteignait un niveau jamais atteint de 3 mètres.

Cette situation difficile contraste avec la situation que connaissent les monts de Flandre et la plaine maritime. Dans les amonts, l’espacement des pluies et la retombée du vent a permis à l’eau de s’évacuer en aval. Des cours d’eau comme la Méteren Becque ou l’Yser ont donc amorcé une lente décrue qui apporte de l’espoir aux habitants des communes sinistrées. Depuis mercredi soir, le niveau du fleuve côtier a baissé d’une quarantaine de centimètres pour se stabiliser autour de 3 mètres 56. Autour de Bambecque (Bambeke), routes et champs vont pouvoir retrouver leur usage normal.

L’heure n’est pas encore à la décrue

Le niveau de la Lys pourrait atteindre 3 mètres 10 à Merville. – © Gaël Autier / Flandre Presse

Mais si la situation semble s’améliorer dans certains secteurs, l’heure n’est pas encore à un retour à la normale. Selon les dernières prévisions météorologiques, de nouvelles pluies pourraient favoriser un phénomène de recrue. Et le vent associé au passage d’une petite dégradation sera un élément perturbateur complémentaire. Dans leur dernier bulletin d’alerte, les services de Vigicrues indiquent que l’apport des affluents ne permettront pas une décrue immédiate de la Lys. Le fleuve subira encore une crue considérée « importante pour la saison ». Dans la journée de vendredi, sa hauteur pourrait atteindre jusqu’à 3 mètres 10.

En attendant une décrue définitive, les autorités appellent à la prudence. L’ensemble de la population est appelée à respecter les consignes suivantes :

  • Ne pas s’approcher des cours d’eau ;
  • Surveiller la montée des eaux ;
  • Ne pas descendre dans les sous sols. En cas d’inondation, se réfugier en hauteur ;
  • Ne pas s’engager sur une route inondée ou susceptible de l’être ;
  • Eviter tout déplacement non nécessaire.

Un petit florilège de photos et de vidéos sera publié ce vendredi 5 janvier. Le lien vers celui-ci sera ajouté dans la journée.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.