ACTUALITÉSMÉTROPOLE EUROPÉENNE DE LILLEMONDE
A la Une

La Flandre, terre d’accueil pour les réfugiés afghans qui fuient les Talibans

Quatre jours après la brutale prise de pouvoir des Talibans en Afghanistan le 15 août, l’opération de rapatriement des ressortissants occidentaux et d’afghans menacés par le nouveau régime se poursuit. Depuis Kaboul et via Abou Dabi (Émirats Arabes Unis), la rotation des avions se poursuit.

Cinq familles afghanes sont arrivées à Lille

Ce jeudi, Martine Aubry a annoncé sur France Inter l’arrivée de vingt-cinq réfugiés ayant fui l’arrivée du groupuscule islamiste et les exactions qui en découlent. Parmi eux, cinq familles ont été acheminées jusqu’à Lille. « Dès le début août, j’ai demandé au Président de la République que fait la France pour accueillir les afghans en danger au-delà de ceux qui ont travaillé pour nous ? » déclare la maire de la capitale des Flandres qui affirme avoir constitué une « liste d’afghans en grand danger dont certains faisaient l’objet de menaces et certains avaient déjà eu des attentats auxquels ils en étaient sortis heureusement ». Les 25 personnes dirigées vers la Flandre ont tous été testés négatives au Covid-19 avant de gagner notre territoire.

Le gouvernement étrillé sur sa gestion des rapatriements

Dans les rues de Lille (Rijsel) comme ailleurs, nombreux sont les détracteurs qui émettent divers reproches au gouvernement français. Parmi les principaux dépréciateurs de son action, l’ancienne Ministre de la Solidarité (entre 1997 et 2000) estime que le rapatriement des réfugiés a tardé. « Je regrette que cela ait mis autant de temps. Il a fallu de la persuasion et beaucoup d’engagements pour obtenir ces visas » a-t-elle dénoncé.

En face, certains flamands se disent sceptiques quant à l’accueil de réfugiés arrivant de Kaboul. S’ils reconnaissent la nécessité de mettre à l’abri les populations directement menacées, ces derniers appellent le pouvoir à faire preuve du plus grand discernement : « Il ne faudrait pas que des terroristes parviennent jusque chez nous ».

D’autres réfugiés attendus dans la journée

Malgré les réticences, la Flandre française continuera à accueillir sans réserve les ressortissants afghans. La principale agglomération de la région en accueillera de nouveau dès ce jeudi. Pour l’heure, l’élue n’en a pas donné le nombre.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.