ACTUALITÉSARMENTIÈRES - VALLÉE DE LA LYSBAILLEUL - MONTS DE FLANDREDUNKERQUE - DUNES DE FLANDREÉCONOMIEHAZEBROUCK - COEUR DE FLANDREMÉTROPOLE EUROPÉENNE DE LILLEMOBILITÉSOCIALWORMHOUT - HAUTS DE FLANDRE
A la Une

Le gouvernement va prendre des mesures pour endiguer la hausse des prix des carburants

Cette fois, le gouvernement va prendre des mesures. Pour faire face à une augmentation toujours plus vertigineuse des prix des carburants, l’exécutif va instaurer une « remise carburant » à partir du 1er avril prochain. Dans un entretien accordé au journal Le Parisien, Jean Castex demande également aux secteur pétrolier de « fournir un effort supplémentaire de leur côté ».

Une remise de 15 centimes par litre, pour un coût total estimé à 2 milliards d’euros

Sur Twitter, le Premier ministre déclare que cette remise sera instaurée pour une durée de quatre mois. D’une valeur de 15 centimes par litre, cette dernière sera entièrement financée par l’État et concernera l’ensemble des consommateurs. Professionnels comme particuliers pourront donc profiter de cette baisse artificielle des tarifs.

Néanmoins, il ne s’agit pas d’une baisse des taxes appliquées sur les produits pétroliers. Le chef du gouvernement précise qu’il s’agira bien d’une remise. Les distributeurs la mettront en œuvre, avant d’être remboursés par l’État pour un coût total estimé à près de 2 milliards d’euros.

Outre cette mesure, le locataire de Matignon exhorte également les sociétés pétrolières à fournir un effort supplémentaire. « Je les appelle à faire aussi un effort de leur côté. Compte tenu de leur situation financière, je les appelle à faire un geste complémentaire. Comment les Français comprendraient qu’ils payent un plein de gasoil à 2 euros, pendant qu’au même moment les pétroliers dégagent toujours de gros bénéfices ? », s’interroge-t-il.

Une légère baisse des prix déjà observée en Flandre

Toujours est-il que, dans la région flamande, une légère déflation a été constatée dans certaines stations-services depuis vendredi. Les automobilistes continuent toutefois de payer plus de deux euros pour un litre de gazole ou d’essence. Ce samedi 12 mars, chaque client doit débourser en moyenne 2.112€ pour du gazole, 2.017€ pour du super SP95-E10 ou encore 2.087€ pour du super SP98. Jeudi 10 mars, ces tarifs oscillaient respectivement autour de 2.243€, 2.062€ et 2.134€.

Reste désormais à savoir si cette légère baisse, induite par un regain de production, ne sera pas rapidement compensée par le regain permanent de la tension cristallisée autour du conflit russo-ukrainien. Cette remise devrait toutefois permettre d’endiguer temporairement la fronde qui émergeait depuis quelques jours.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.