Flandre Presse

Grève du 15 mars : Un léger rebond de la mobilisation enregistré en Flandre ce mercredi

La décrue se confirme. Appelés à se mobiliser en nombre dans les rues, les opposants à la réforme des retraites étaient finalement peu à y descendre, ce mercredi 15 mars. Selon les chiffres communiqués par la CGT, environ 1,7 million de personnes ont pris part aux actions et cortèges qui étaient organisés aujourd’hui. De son côté, le ministère de l’Intérieur relativise et évoque quelques 480 000 manifestants. Quoi qu’il en soit, les rangs étaient plus clairsemés que la semaine dernière (La CGT et les autorités comptabilisaient respectivement 3,5 millions et 1,28 million de manifestants mardi 7 mars), mais tout de même plus fournis qu’il y a quatre jours.

Entre 6 000 et 50 000 manifestants dans toute la Flandre

En Flandre aussi, la mobilisation marque le pas. Une semaine après une journée historique lors de laquelle on recensait jusqu’à 116 000 manifestants dans notre région, leur nombre était aujourd’hui réduit de moitié. Car si des opérations de tractage et de blocage se sont bien déroulées aux alentours de Loon-Plage, les villes n’ont plus été submergées par la marée humaine. Selon diverses estimations, entre 6 000 et 50 000 personnes se seraient rassemblées cet après-midi dans les rues de Lille (Rijsel) et Dunkerque (Duinkerke). C’est toutefois bien plus que samedi.

Tensions et interpellations à Lille

Finalement ignoré par les régionalistes, le défilé qui avait lieu dans la capitale des Flandres n’aurait pas réuni plus de 5 500 individus selon la préfecture. L’intersyndicale, elle, en revendique tout de même jusqu’à 45 000. Outre ces deux grands rendez-vous, certains contestataires ont pris possession de la gare de Lille-Europe et du centre commercial Euralille. En fin de matinée, certaines boutiques ont choisi de baisser leur rideau, que ce soit en soutien aux grévistes ou pour éviter des pillages. Les tensions les plus importantes ont finalement eu lieu en fin de journée. Aux alentours de 18 heures, un policier aurait été légèrement blessé alors que les forces de l’ordre étaient prises à partie par une dizaine de personnes. Selon les informations communiquées par la préfecture, deux individus auraient été interpellés.

Pour l’heure, l’intersyndicale n’a pas encore communiqué de date quant à une nouvelle journée de mobilisation interprofessionnelle. Cependant, les secteurs déjà concernés par une grève reconductible devraient toujours être sources d’actions dans les jours à venir. Toutefois, certains pourraient décider de cesser la lutte dès jeudi. Tous les yeux sont désormais rivés vers l’Assemblée Nationale, où un vote est prévu demain.

Quitter la version mobile