Réforme des retraites : La mobilisation baisse, 21 500 manifestants recensés en Flandre ce samedi 11 mars

Pour la première fois depuis le 19 janvier, la mobilisation s’oriente à la baisse. Forts du succès de six journées de grèves et de manifestations, les syndicats entendaient pourtant rassembler massivement ce samedi 11 mars. Mais, cette fois, les appels semblent avoir été ignorés. Car si une large majorité de la population reste farouchement opposée à la réforme des retraites, l’hypothèse d’un passage en force du gouvernement, la résignation et des dissentions commencent à peser.

En Flandre aussi, le mouvement semble marquer le pas. Quatre jours après un mardi 7 mars historique qui devait signer l’amorce d’un durcissement du conflit, les rangs des cortèges n’ont jamais été aussi clairsemés. Selon l’intersyndicale, 20.000 personnes auraient défilé dans les rues de Lille (Rijsel). Le chiffre le plus bas depuis le début du bras de fer qui oppose la rue et le pouvoir macroniste. Plus près de la mer du Nord, la manifestation dunkerquoise affichait la même tendance, puisque seuls 1.400 individus auraient pris part à cette dernière. En revanche, une petite dynamique semble s’installer dans des villes moins importantes. Samedi matin, une vingtaine de personnes se sont ainsi réunies devant la mairie de Bailleul (Belle), en Flandre intérieure.

Face à ce constat d’échec, l’union départementale de la CGT n’entend pas se démoraliser. S’il constate une certaine démobilisation, son secrétaire général demande à ses camarades de maintenir la pression. Depuis la capitale des Flandres, Jean-Paul Delescaut, appelle à « bloquer les moyens économiques » en Flandre et dans le Hainaut.

Désormais, tous les regards se portent sur la prochaine journée de mobilisation. Désarçonnés par les divergences affichées entre certaines fédérations quant à une reconduction immédiate de la grève du 7 mars, certains régionalistes flamands n’avaient pas appelé à rejoindre les manifestations ce samedi. Mais ces derniers pourraient toutefois prendre part à celles qui sont prévues le 15 mars prochain. Reste désormais à savoir si cela suffira à regalvaniser les troupes.

Quitter la version mobile