Flandre Presse

SNCF, écoles, médecins : À quoi s’attendre en Flandre pour la grève de ce vendredi 13 octobre ?

C’est un nouveau bras de fer qui s’engage entre les syndicats et le gouvernement. Alors qu’une conférence sociale sur les bas salaires et les carrières doit se tenir lundi, une large intersyndicale presse le pas et appelle à la grève ce vendredi 13 octobre. Quelques perturbations sont ainsi à prévoir à la SNCF, dans les établissements scolaires ou si vous devez consulter un médecin. Chez nous, l’impact de ce mouvement social devrait toutefois rester limité.

Des perturbations à la SNCF

En Flandre comme ailleurs, les principales difficultés devraient se concentrer à la SNCF, CGT, Sud-Rail et CFDT appellent à la grève. Mais si le trafic est annoncé comme « quasi-normal » sur les lignes TGV, des perturbations seront à prévoir sur le réseau TER Hauts-de-France.

Plusieurs trains supprimés entre Lille et le Westhoek

Entre Lille (Rijsel), Hazebrouck (Haezebroek) et la mer du Nord, 13 trains seront supprimés ce vendredi. La liste exhaustive des suppressions est disponible ci-dessous :

Lille <> Dunkerque

Lille <> Calais

Hazebrouck <> Calais

Trafic normal dans les bus, tramways et métros

En dehors de la SNCF, les autres réseaux de transports en commun de notre territoire n’ont pas annoncé de grève. Les lignes assurées par Arc-en-Ciel, Dk’Bus et Ilévia devraient donc fonctionner normalement, exception faite des déviations liées aux manifestations. Celles-ci se tiendront à partir de 14h30 dans les deux principales villes du territoire. Dans le centre de la capitale des Flandres, le rendez-vous est donné à la porte de Paris. À Dunkerque (Duinkerke), le point de rassemblement est fixé devant la gare.

Des professeurs grévistes dans l’Education nationale

Dans les établissements scolaires, certains enseignants ne se présenteront pas devant leurs élèves. Le SNUIpp-FSU et le Snes-FSU appellent tous deux leurs sympathisants à se joindre à la grève. Des cours ne seront donc pas assurés, que ce soit à l’école maternelle, à l’école primaire, au collège ou au lycée. Certaines cantines scolaires pourraient aussi voir leur fonctionnement perturbé suite à un appel à la mobilisation des personnels de la restauration. Pour l’heure, aucune prévision concrète n’a été donnée par l’Académie de Lille.

Porte close chez le médecin

Outre ces deux secteurs clés, d’autres corporations professionnelles sont appelées à débrayer. Tous les syndicats de la médecine libérale se sont prononcés en faveur d’une grève reconductible à partir de ce vendredi « pour donner un signal fort aux pouvoirs publics ». Pour Philippe Cuq, porte-parole de l’intersyndicale, « c’est un vendredi noir » qui s’annonce, « et il sera reconductible ». De nombreux patients trouveront donc porte close chez leur médecin généraliste. Par ces actions, les médecins entendent encore réclamer une hausse du tarif de leur consultation et mettre la pression sur la Sécurité sociale en amont de nouvelles négociations tarifaires.

Quitter la version mobile