Réforme des retraites : De plus en plus d’appels à la grève reconductible à partir du 7 mars

Le bras de fer se poursuit entre le gouvernement et l’opposition. Dans le sillage des grandes journées de mobilisations nationales, les syndicats, les partis de gauche et certaines unions locales appellent à maintenir la pression. Alors que le projet de réforme des retraites est désormais examiné par le Sénat, chaque partie prenante campe sur ses positions et la tension monte encore d’un cran.

En vue de la date du mardi 7 mars, qui doit voir le pays presque entièrement paralysé, les appels à la grève reconductible se multiplient. C’est notamment le cas dans les secteurs essentiels de la chimie, du ramassage des déchets et des transports. Ainsi, bon nombre de raffineries et dépôts pétroliers seront mis à l’arrêt dès la soirée du 6, tandis que les éboueurs rejoindront le mouvement dès la matinée du lendemain. À la SNCF, les usagers devront sûrement oublier toute perspective de déplacement, car la CFDT-Cheminots appelle désormais à la grève reconductible. Elle rejoint la CGT-Cheminots, l’UNSA-Ferroviaire et Sud-Rail, les trois autres syndicats représentatifs de l’entreprise publique.

En Flandre, aucune prévision n’a encore été annoncée quant à l’ampleur de la grève. Cependant, il est déjà possible de prédire que celle-ci sera assurément suivie. Nous y reviendrons plus largement dans les prochains jours.

Quitter la version mobile