ACTUALITÉSARMENTIÈRES - VALLÉE DE LA LYSBAILLEUL - MONTS DE FLANDREDUNKERQUE - DUNES DE FLANDREÉCONOMIEÉDUCATIONHAZEBROUCK - COEUR DE FLANDREMÉTROPOLE EUROPÉENNE DE LILLEPOLITIQUESOCIALSOCIÉTÉWORMHOUT - HAUTS DE FLANDRE
A la Une

Grève du 19 janvier : Une forte mobilisation et d’importantes perturbations prévues en Flandre

À la veille de la première journée de mobilisation contre la réforme des retraites, le flou se dissipe un peu en Flandre. Selon toute évidence, la grève pourrait prendre une ampleur très importante dans l’ensemble des secteurs économiques, jeudi 19 janvier. Cela notamment dans les transports, l’énergie, l’enseignement et la fonction publique, où de fortes perturbations sont attendues.

Trafic très fortement perturbé dans les transports en commun

La patience sera nécessaire si vous avez quand même prévu de vous déplacer en transports en commun, ce jeudi. Pour rappel, une large intersyndicale formée par la CGT, l’UNSA, Sud-Solidaires ou encore de la CFDT menaçait d’une « grève puissante ». Et selon toute vraisemblance, c’est bel et bien ce qu’il devrait se produire.

Le réseau TER en partie paralysé

Selon les premières prévisions de trafic annoncées mardi soir, c’est donc une véritable galère qui semble se profiler pour les usagers de la SNCF. En moyenne, seul 1 train sur 3 devrait circuler sur l’axe TGV Nord. Les services Ouigo marqueront la même cadence, tandis que de très fortes perturbations sont attendues sur le réseau TER Hauts-de-France. Là, seule une desserte sur dix devrait être assurée jeudi.

Douze trains en circulation sur la ligne du Westhoek

Au cœur du territoire flamand, les effets de la grève devraient être très légèrement moins marqués. Sur la ligne du Westhoek, c’est moins d’un train sur 10 qui circulera. Au total, seuls dix trains seront assurés par la SNCF. Et, contrairement à ce qui avait été précédemment indiqué, aucun train ne reliera Lille à Hazebrouck (Haezebroek) via l’ensemble des gares intermédiaires. Les services finalement assurés concerneront :

  • Le train n°844815 (dénomination K71) qui devait effectuer la liaison entre Lille-Flandres (départ à 08h13) et Calais-Ville (arrivée à 09h28).
  • Le train n°844816 (dénomination K71) qui devait effectuer la liaison entre Calais-Ville (départ à 08h31) et Lille-Flandres (arrivée à 09h47).
  • Le train n°844823 (dénomination K71) qui devait effectuer la liaison entre Lille-Flandres (départ à 14h13) et Calais-Ville (arrivée à 15h28).
  • Le train n°844826 (dénomination K71) qui devait effectuer la liaison entre Calais-Ville (départ à 16h31) et Lille-Flandres (arrivée à 17h47).
  • Le train n°844906 (dénomination K70) qui devait effectuer la liaison entre Dunkerque (départ à 08h12) et Lille-Flandres (arrivée à 09h20).
  • Le train n°844905 (dénomination K70) qui devait effectuer la liaison entre Lille-Flandres (départ à 08h40) et Dunkerque (arrivée à 09h48).
  • Le train n°844907 (dénomination K70) qui devait effectuer la liaison entre Lille-Flandres (départ à 09h40) et Dunkerque (arrivée à 10h48).
  • Le train n°844910 (dénomination K70) qui devait effectuer la liaison entre Dunkerque (départ à 11h12) et Lille-Flandres (arrivée à 12h20).
  • Le train n°844913 (dénomination K70) qui devait effectuer la liaison entre Lille-Flandres (départ à 15h40) et Dunkerque (arrivée à 16h48).
  • Le train n°844914 (dénomination K70) qui devait effectuer la liaison entre Dunkerque (départ à 16h12) et Lille-Flandres (arrivée à 17h20).

D’importantes perturbations dans la métropole lilloise

Dans la métropole lilloise, le réseau Ilévia sera aussi sujet à de nombreuses perturbations. Cela sera notamment le cas sur les lignes du métro, où les fréquences seront fortement réduites. En moyenne, il ne faudra pas compter sur plus d’un train toutes les 2 minutes 30 sur la ligne 1 et un toutes les 3 minutes sur la ligne 2. Même situation sur les ligne du tramway, où la fréquence de passage ne dépassera pas un train toutes les 12 minutes entre la gare Lille-Flandres et le Croisé Laroche. Sur les deux branches poursuivant vers Roubaix (Robaais) et Tourcoing (Toerkonje), l’attente pourra se porter jusqu’à 24 minutes.

Sur le réseau bus, les fréquences seront réduites. En moyenne, il faudra attendre 15 minutes entre le passage de deux Lianes, à l’exception de la ligne L5 qui devrait fonctionner normalement. Ailleurs, ce sera au petit bonheur la chance, avec des temps d’attente pouvant excéder la demi-heure. Dans le même temps, certaines lignes resteront à l’arrêt. Il s’agira de la Citadine de Lille, la C10 et la C11.

Concernant les lignes opérées dans l’agglomération dunkerquoise et les localités rurales, aucune information n’a encore été communiquée. Les réseaux Dk’Bus et Arc-en-Ciel pourraient cependant subir quelques perturbations.

Vers 50% de grévistes dans les établissements scolaires

Dans les établissements scolaires de l’académie de Lille, certaines écoles pourraient rester fermées. Selon les informations portées à notre connaissance, près d’un enseignant sur deux se serait déclaré gréviste. La même tendance devrait être observée dans les collèges et lycées, où les services de cantine pourraient ne pas être assurés. Pour l’heure, le rectorat n’a pas encore communiqué de chiffres exacts.

Des « actions régionales bien ciblées » dans le secteur de l’énergie

À l’instar du reste du pays, la Flandre pourrait connaitre des perturbations dans l’approvisionnement en énergie. « Des baisses de production » devraient être instaurées par les grévistes dans les raffineries, dépôts de carburants et centrales électriques. Depuis le site de Gravelines (Gravelingen), le syndicat Force Ouvrière annonce travailler « sur des actions régionales bien ciblées ». Ces dernières concerneraient exclusivement les élus et institutions « qui soutiennent la réforme » des retraites. Un mode d’action partagé par certains radicaux qui appellent à « emmerder uniquement ceux méritent de l’être ».

Des perturbations aussi dans la fonction publique

Comme nombre d’autres secteurs, les services publics pourraient rester paralysés. Si aucun chiffre n’a pour l’instant été avancé quant à la mobilisation des fonctionnaires, les syndicats veulent croire en une mobilisation massive. En Flandre, les accueils de certains relais des Finances Publiques, de l’Assurance Maladie ou encore de la CAF devraient rester portes closes.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.