ACTUALITÉSCORONAVIRUSDUNKERQUE - DUNES DE FLANDREMÉTROPOLE EUROPÉENNE DE LILLESOCIALSOCIÉTÉ
A la Une

Des milliers de flamands dans les rues samedi contre l’extension du pass sanitaire et l’obligation vaccinale

Depuis la prise de parole du Président de la République française lundi soir, une tension de plus en plus oppressante s’installe peu à peu dans les rues du pays. Dans le territoire flamand, où l’extension du pass sanitaire et l’obligation vaccinale partielle ne font pas consensus, plusieurs milliers de personnes se sont réunies à Dunkerque (Duinkerke) et Lille (Rijsel) pour protester contre ce qu’elles qualifient de « mesures liberticides ».

« Nous ne sommes pas antivax »

Néanmoins, s’ils entendaient avant tout montrer leur mécontentement vis-à-vis du contenu du discours d’Emmanuel Macron, quelques manifestants ont tenu à répondre aux accusations formulées par les partisans du pouvoir. Réfutant le terme « antivax », certains indiquaient d’ailleurs être vaccinés ou avoir l’intention de se faire inoculer le vaccin contre le covid-19. « Nous ne sommes pas contre la vaccination. Nous protestons uniquement contre l’obligation vaccinale et l’extension du pass sanitaire qui sont des mesures liberticides » glissait une dunkerquoise avant le départ du cortège.

Des heurts à Lille

Comme à l’accoutumée, c’est dans la capitale des Flandres que des heurts ont opposé manifestants et forces de sécurité déployées autour de la Place de la République. Repoussé hors du centre-ville, le cortège regroupant près de 2.000 individus a rapidement gagné le quatrième arrondissement et le quartier de Wazemmes où les policiers ont été pris à partie par une foule scandant « Liberté ! ». Gaz lacrymogènes et charges ont rythmé l’après-midi torride qui s’est écoulée.

Dans la cité de Jean Bart, les opposants aux nouvelles restrictions jugées « honteuses et discriminatoires », étaient plusieurs centaines à déambuler dans les rues où aucun incident majeur n’a été signalé en marge du rassemblement.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.