LILLE MÉTROPOLEPAYS DE FLANDRESOCIALSOCIÉTÉ

À son tour, la Flandre se mobilise contre le racisme

Les États-Unis, les grandes capitales européennes, et maintenant la Flandre. Plus d’une semaine après l’arrestation brutale qui a causé la mort de George Floyd, l’indignation se propage à travers le Monde. En Flandre, où une récente opération de police avait déjà fait scandale au mois de mai, la population s’est particulièrement sentie concernée.

Plusieurs milliers de personnes à Lille pour dénoncer racisme et violences policières

Dans notre territoire, où cohabitent de nombreuses communautés et diasporas issues de tous horizons et toutes origines, c’est à Lille que s’est tenu le principal rassemblement. En fin d’après-midi, plus de 2.000 personnes ont convergé vers la Place de la République.

Pendant plusieurs dizaines de minutes, les manifestants ont rendu hommage à George Floyd, mais également aux flamands, et aux français ayant subi un sort similaire. Durant de longs instants, des prises de paroles ont également, et logiquement, dénoncé les faits de violences policières, et le racisme qui, aujourd’hui encore, entache le bon vivre ensemble.

Faisant face aux forces de l’ordre, la foule a scandé les noms de Adama Traoré, mais aussi ceux de Selon et Matisse, deux jeunes lillois percutés par un train de la ligne du Westhoek en 2017, alors qu’ils fuyaient un équipage de policiers.

Finalement, au vu de la détermination, et au nombre de personnes réunies, les forces de l’ordre se sont résolues à laisser le cortège se former et progresser dans les rues du centre-ville. Au sein de ce dernier, militants, collectifs de proches de victimes, mais également des individus consternés face aux récents événements ont marché dans le calme, avant de stationner longuement autour de la Grand’Place. C’est dans ce secteur que deux accrocs se sont déroulés avec deux individus, mais sans grande incidence. Aucune tension ne s’est, d’ailleurs, manifestée entre manifestants et policiers ; chose devenue rare dans les rassemblements flamands.

Finalement, c’est aux cris de « On n’oublie pas, on ne pardonne pas » et de « Pas de justice, pas de paix ! » que le cortège s’est dirigé vers le Palais de Justice, situé dans le Vieux-Lille. Une dispersion progressive s’est ensuite engagée dans les rues adjacentes, avec la promesse de l’organisation d’une nouvelle mobilisation, prévue jeudi soir, dans la capitale des Flandres.

Info : Un photoreportage de ce rassemblement est disponible via ce lien. Vous pourrez y retrouver les photos prises par nos journalistes tout au long de cette manifestation.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.