CORONAVIRUSINFOPAYS DE FLANDRESANTÉ

Ces mesures qui pourraient être annoncées mercredi pour lutter contre le coronavirus en Flandre

C’est un fait. Comme partout ailleurs dans le pays, le contexte sanitaire se dégrade sensiblement en Flandre. Alors que le Président de la République s’exprimera simultanément sur les deux principales chaines de télévision mercredi 14 octobre, rumeurs et spéculations vont bon train dans le territoire. À un peu plus de vingt-quatre heures de cette nouvelle prise de parole, il est temps de faire le point sur les mesures qui pourraient être annoncées demain.

Pas de reconfinement généralisé … pour le moment

Selon les premières informations qui ont filtré du conseil de défense sanitaire qui se tenait ce mardi matin, l’hypothèse d’un reconfinement généralisé du pays semble, pour le moment du moins, écartée. Il s’agit de la seule qui n’est pas envisagée.

A contrario, d’autres options demeurent encore sur la table gouvernementale. Parmi elles, plusieurs mesures plus contraignantes encore que celles qui ont déjà été mise en place au cours des dernières semaines, comme la fermeture pure et simple des restaurants dans un premier temps :

  • Option n°1 : Établissement d’un couvre-feu dans plusieurs grandes agglomérations. Si cette mesure devrait surtout concerner la région parisienne, d’autres villes comme Lille (Rijsel), Lyon ou Toulouse pourraient également y êtres sujettes.
  • Option n°2 : Réinstauration d’une limite kilométrique au-delà de laquelle la population de certains territoires n’aurait plus droit de se diriger, sauf motif impérieux.
  • Option n°3 : Mise en place d’un confinement local dans quelques territoires où l’épidémie connait un très fort rebond.

Vers une fermeture totale des bars dans toute la Flandre ?

Dans la métropole lilloise notamment, tous les scénarios semblent probable. Selon les données de Santé Publique France, le département du Nord (collectivité qui regroupe Flandre et Hainaut français) est en bien mauvaise postule. Le taux d’incidence y dépasse désormais 215 pour 100.000 habitants et le nombre de personnes hospitalisées pour les symptômes du Covid-19 se porte désormais à 500. Parmi elles, 85 le sont en réanimation.

Ailleurs, dans les agglomérations de Douai et Dunkerque, ainsi que dans le Westhoek, c’est un basculement en « zone d’alerte renforcé », voire « zone d’alerte maximale » qui est redouté. Les indicateurs continuant de s’y dégrader continuellement, la situation pourrait conduire le gouvernement et les autorités préfectorales à prendre de nouvelles mesures. Dans la liste des décisions sur la table : La fermeture des bars et cafés.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.