Flandre Presse

Présidentielles 2022 : Comment la Flandre avait-elle voté en 2017 ?

Dans trois jours, les flamands retourneront aux urnes pour le second tour des élections présidentielle. À l’instar d’il y a cinq ans, il opposera Emmanuel Macron à Marine Le Pen, arrivée, selon les résultats nationaux en seconde position, juste devant Jean-Luc Mélenchon, lors du premier tour, le 10 avril dernier.

Lors du précédent scrutin présidentiel, la candidate d’extrême-droite était arrivée en tête en Flandre. Avec 23,82% des suffrages exprimés, elle devançait le candidat libéral qui obtenait 21,78% des voix. Jean-Luc Mélenchon (21,60%), échouait de peu à devancer le futur chef de l’État. Il devançait toutefois François Fillon (18,32%), paralysé par les affaires judiciaires.

Toutefois, cette tendance n’était pas observée partout dans le territoire. Largement distancé en Flandre maritime avec 17,54% des votes, l’ancien ministre de l’Économie de François Hollande s’offrait une confortable seconde place en Flandre intérieure (19,29%). L’héritière de Jean-Marie Le Pen, quant à elle, arrivait en large tête sur l’ensemble du Westhoek, comme dans la métropole lilloise. Cette performance, Marine Le Pen ne la réitérera pas en 2022. Ne récoltant que 23,89% des voix, elle se positionnera derrière Jean-Luc Mélenchon (24,60%) et Emmanuel Macron (29,09%).

Résultats du premier tour des élections présidentielles de 2017 en Flandre

Deux semaines plus tard, le dimanche 7 mai 2017, le vainqueur du second tour était incontestablement le futur Président de la République. Recueillant 63,46% des voix, Emmanuel Macron battait largement Marine Le Pen (36,64%). Les flamands montraient alors leur rejet sans appel de l’extrême-droite, sans toutefois octroyer une confiance totale à son rival. En effet, le taux d’abstention se portait à 26,81%, portant les résultats respectifs à 41,52% pour le premier et 23,98% des inscrits pour son adversaire. Aucun candidat ne parvient alors à obtenir de majorité absolue en Flandre.

Résultats du second tour des élections présidentielles de 2017 en Flandre

Emmanuel Macron parviendra-t-il encore à s’imposer encore face à Marine Le Pen le 24 avril prochain en Flandre ? Rien n’est moins sûr et le second tour du scrutin pourrait s’annoncer très serré. Appelés à s’abstenir, les électeurs régionalistes priveront probablement le Président de la République d’une réserve de voix essentielle pour battre son opposante. Le vote « barrage » contre l’extrême-droite, introduit en 2002 puis 2017, ne devrait pas mobiliser autant qu’il y a cinq ans.

Quitter la version mobile