Législatives 2022 : Le taux de participation en légère baisse à midi en Flandre

Depuis dimanche matin, les flamands, à l’instar du reste de la France, sont appelés à voter pour le premier tour des élections législatives. De la métropole lilloise à la mer du Nord, la population devra renouveler un total de treize mandats (dans les 1ère, 2ème, 4ème, 5ème 6ème, 7ème, 8ème, 9ème, 10ème, 11ème, 13ème, 14ème et 15ème circonscriptions du Nord ndlr), soit 2,25% des sièges répartis dans le Palais Bourbon.

Cependant, la mobilisation semble faible. Durant les premières heures du scrutin, les bureaux de vote restaient relativement peu fréquentés. La faute, semble-t-il à un ensoleillement qui pousse davantage les flamands à prendre la route vers les plages, mais aussi à une campagne électorale émaillée de scandales qui n’incite pas les électeurs à faire preuve de confiance pour une classe politique jugée peu crédible.

À la mi-journée, seuls 15,78% des personnes recensées sur les listes électorales s’étaient déplacées jusqu’aux urnes. Un chiffre en léger recul par rapport à la même échéance en 2017 (16,55%) dans le département du Nord (collectivité qui regroupe Flandre et Hainaut français).

Pour l’heure, la messe ne semble toutefois pas dite. Certains habitants pourraient se déplacer en nombre à l’approche de la fermeture des bureaux de vote et après une journée passée dans les stations balnéaires du littoral. Une nouvelle estimation du taux de participation sera livrée par les autorités préfectorales aux alentours de dix-sept heures.

Quitter la version mobile