Flandre Presse

Ce qu’il faut retenir du discours d’Emmanuel Macron

C’est un discours qui était attendu par une grande partie de la population. Dimanche 14 juin, pour la quatrième fois depuis le mois de mars, le Président français, Emmanuel Macron, s’est exprimé devant la Nation.

Au cours de son allocution, le chef de l’État a décrit les contours de la troisième phase du déconfinement, qui débutera le 22 juin prochain. Il est ensuite revenu longuement sur l’orientation qu’il souhaitait désormais donner au pays, avant d’évoquer le principal fait d’actualité qui ébranle actuellement notre société. Voici les principaux éléments à retenir :

Des flamands partagés

Dans la région flamande, , comme ailleurs, cette prise de parole était très attendue, la population est désormais partagée entre satisfaction (notamment à l’égard de la réouverture des frontières avec le reste de la Flandre et la Wallonie) et de nouvelles attentes. De nombreuses personnes disent désormais attendre beaucoup de la prochaine allocution présidentielle, prévue en juillet (notamment au sujet de la décentralisation annoncée).

Pour les militants et certains élus régionalistes, avec qui il faudra désormais composer, « un nouveau pas a été franchi » vers l’octroi d’une « reconnaissance » et d’un « statut d’autonomie » pour la Flandre. Face à eux, d’autres préconisent la prudence, le Président n’en ayant pas évoqué les détails. C’est maintenant une nouvelle période d’attente qui débute dans une tension toujours palpable.

Quitter la version mobile