Non classé

Sequedin : Les « gilets jaunes » ont fêté le passage à l’année 2019 non-loin du MIN de Lomme et n’ont pas manqué de réagir aux vœux présidentiels

Photo

Jusque dans la matinée, plusieurs dizaines de « gilets jaunes » (au nombre d’une quinzaine lorsque nous sommes allés effectuer le reportage), se sont réunis afin de fêter le Nouvel An, non-loin de Sequedin et du MIN de Lomme. / Photo : Gaël Autier

Si un autre rendez-vous avait été donné sur la Place de la République à Lille, quelques dizaines de « gilets jaunes », jusqu’à une cinquantaine d’individus, se sont réunis en lisière d’un petit bois à Sequedin, au niveau d’un rond-point situé non-loin du Marché d’Intérêt National (MIN) de Lomme où ils ont réveillonné dans le calme, avant de fêter le passage de l’année 2018 à 2019, sous les regards cordiaux des quelques policiers présents sur place.

Hommages et remerciements

Photo

Les dix croix de bois érigées devant le petit camp installé non-loin du MIN de Lomme ont été posées en hommage aux dix personnes décédées au cours du mouvement. / Photo : Gaël Autier

Au cours du rassemblement, les manifestants ont rendu hommage aux victimes décédées en marge du mouvement en érigeant des stèles de bois au nombre de dix « pour ne pas les oublier », mais également aux forces de l’ordre qu’ils ont tenu à remercier pour leur sympathie et les échanges cordiaux qui ont été menés au cours de différentes actions qui ont eu cours depuis le début du mouvement.

Des vœux présidentiels mal accueillis

Comme à chaque réveillon, les manifestants mobilisés depuis le samedi 17 novembre 2018 ont pris le temps, pour certains, d’écouter les vœux du Président français Emmanuel Macron qu’ils accusent de leur avoir « déclaré la guerre ». En effet, dans ses propos, le chef de l’état n’a pas ménagé les « gilets jaunes » qu’il a ouvertement accusé d’être « les portes-paroles d’une foule haineuse ». Après cette prise de parole dont le contenu n’a pas plu, plusieurs personnes ont annoncé « poursuivre la mobilisation en 2019 ».

« Ce soir, Monsieur Macron n’a pas convaincu. Il continue de se murer dans sa tour d’ivoire. Encore une fois, il n’a pas écouté le peuple qui lui demande de changer de cap, ce qu’il ne compte pas faire. C’est décevant. »

« Il se targue d’avoir réussi à effectuer des réformes impensables jusqu’alors, notamment dans les chemins de fer qu’il va ouvrir à la concurrence. Pourtant, quelques instants plus tard, il dit que l’ultralibéralisme touche à sa fin »

Outre les vœux, les « gilets jaunes » fustigent également les derniers rebondissements intervenus dans l’affaire Benalla et selon lesquels l’ex-chargé de mission de l’Elysée auprès du Président aurait rendu ses passeports diplomatiques, avant de se les voir restitués début-octobre, période après laquelle Alexandre Benalla se serait rendu au Tchad pour rencontrer des proches du Président Idriss Déby, quelques jours avant le voyage officiel d’Emmanuel Macron. Selon les derniers éléments révélés, l’ex-collaborateur de l’Elysée et le Président auraient continué à converser jusqu’à très récemment via l’application Télégram, ce qui n’a pas manqué de faire réagir certains manifestants qui estiment qu’Alexandre Benalla pourrait devenir gênant pour la Présidence de la République française.

« On va finir par croire que le Président a une relation plus intime qu’une liaison professionnelle avec Monsieur Benalla. S’ils avaient été simplement collaborateurs, n’auraient-ils pas coupé les communications très régulières ?
Si Monsieur Benalla s’expose ainsi dans les médias et dit avoir sauvegardé des échanges (sur Télégram) dans son téléphone portable, il pourrait devenir gênant pour le Président, car il a certainement des choses à révéler ».

Si le nombre de personnes descendues dans les rues a baissé au cours des fêtes de fin d’année, le contenu des voeux présidentiels et les dernières révélations survenues dans l’affaire Benalla pourraient contribuer à un regain de mobilisation à partir du samedi 5 janvier 2019, date à laquelle est prévue la prochaine grande journée d’actions dans la région flamande.


Publié le 01/01/2019 – 12:10
Par : Gaël Autier
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.