Non classé

Réfugiés et sans-abris : Les religieux devraient-ils donner l’exemple ?

Dans de nombreux territoires, l’appartenance des populations aux religions catholiques, juives et musulmanes est marquée et les différents offices religieux sont particulièrement suivis, notamment durant les dates célébrées dans les calendriers religieux.
​En France les personnes sans-abri et les réfugiés sont nombreux chaque jours à dormir dans les rues des différentes communes que compte la France.
Pourtant, les édifices religieux sont de plus nombreux à fermer en raison de la baisse de fréquentation des cérémonies.

Aujourd’hui, de plus en plus de personnes se demandent si les autorités religieuses ne devraient pas rouvrir certains bâtiments pour permettre aux personnes sans domicile et aux réfugiés de dormir dans des lieux décents et si les religieux ne devraient pas payer des plats à ces mêmes personnes avec l’argent récupéré pendant les quêtes.
Il est aussi important de se questionner pour savoir si les religieux ne devraient pas profiter de leur influence pour que certaines personnes n’aident réellement les plus démunis.

Après tout, le but des différentes religions n’est-il pas d’apprendre les valeurs du partage et de l’entraide ? Nous ne pourrions en douter si les évêques, imams et autres membres des clergés donnaient officiellement leur position sur ces sujets qui sont encore plus d’actualité en période de crise économique et de conflits au Moyen-Orient et de grande pauvreté dans différents pays de ce que l’on a tendance à appeler « tiers-monde ».

Publié le 30/01/2017 – 00:55 | Mis à jour le 30/01/2017 – 01:04
Par : Gaël AUTIER
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.