Non classé

Politique : Vers un « Le Pen Gate » ?

Après François Fillon, c’est désormais Marine Le Pen qui est inquiétée par la justice dans une affaire concernant des « emplois fictifs » au parlement européen.
Le parlement européen réclame toujours près de 300 000 euros à la présidente du Front National qui a par ailleurs refusé de le faire. Marine Le Pen est accusée d’avoir fait payer certains de ses collaborateurs en tant qu’assistants parlementaires par le parlement européen alors qu’ils n’y ont jamais mis les pieds.
Nous avons appris ce matin que le parquet de Paris a ouvert à son encontre et à l’encontre du Front National une information judiciaire pour faux, usage de faux, abus de confiance, recel, escroquerie en bande organisée et travail dissimulé.
Dans la journée, la présidente du Front National a précisé qu’elle resterait candidate aux élections présidentielles même si elle est mise en examen, ce que certains lui reprochent déjà.
Publié le 02/02/2017 – 15:38
Par : Gaël AUTIER
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.