Pays de Flandre : Pannes en série sur le réseau SNCF aujourd’hui

Ecran d’affichage des départs des trains en gare de Strazeele-Merris cet après-midi
PRISE DE VUE : GAËL AUTIER / FLANDRE PRESSE
​La journée n’a pas été de tout repos en ce mardi sur le réseau ferroviaire qui traverse la Flandre française et les usagers ont dû prendre leur mal en patience toute la journée en raison de plusieurs pannes survenues pendant la journée.

Rupture d’alimentation en pleine heure de pointe du matin…

Dans la matinée, peu avant huit heures, le secteur d’Armentières a subi une rupture d’alimentation, ce qui a causé l’interruption de la circulation des trains régionaux durant plus d’une heure et causant des retards allant jusqu’à une heure et des suppressions de trains sur les lignes Lille-Flandres (Rijsel-Vlaanderen) – Hazebrouck (Hazebroek) – Calais-Ville / Dunkerque (Duinkerke). Cet incident survenu en pleine heure de pointe a par ailleurs causé quelques incidents dans les rames bloquées sur les voies ou dans les gares, notamment à Lille-Flandres où les agents de contrôle n’étaient pas forcément informés de l’évolution de la situation.

…puis une rame est tombée en panne

Dans l’après-midi, alors que la situation était progressivement de retour à la normale, un train régional a subi une panne, ce qui a causé de nouveaux retards de trains et de correspondances dans toute la Flandre française où les usagers ont à nouveau dû prendre leur mal en patience en raison de retards évalués entre dix minutes et une heure sur les axes Lille-Flandres (Rijsel-Vlaanderen) – Hazebrouck (Hazebroek) – Calais-Ville / Dunkerque (Duinkerque).
Là encore, les agents présents dans les trains et sur les quais des différentes gares où nous nous sommes rendus n’étaient pas informés de l’évolution de la situation. Quant aux écrans d’affichage, ils sous-estimaient certains retards accusés par les rames, ce qui a pu agacer ou mettre en colère certains usagers qui pour certains ont préféré utiliser d’autres moyens de locomotions pour rallier leur destination finale.

L’entretien du réseau est-il en cause ?

Il n’est pas encore temps de dire si l’état du réseau ferroviaire peut-être pointé du doigt dans les pannes qui surviennent plus ou moins régulièrement mais malgré la rénovation de certaines portions des voies (et leurs équipements) qui traversent le Pays de Flandre et l’achat de rames de dernière génération, d’autres secteurs (dont celui d’Armentières) n’ont pas bénéficié de rénovations dignes de ce nom à raison du remplacement sporadique de rails ou encore de caténaire.
Quant à l’état des gares et leur sécurité, nous pourrions également pointer du doigt le fait que toutes les gares ou haltes ne disposent pas de passages souterrain, laissant les usagers traverser les voies par un passage à niveau tout proche ou un surbaissement du quai, ce qui peut-être dangereux, notamment par mauvais temps ou luminosité faible.
Nous ferons prochainement le tour des gares flamandes et nous ferons une estimation de l’état du réseau et des points d’arrêt des lignes Lille-Flandres (Rijsel-Vlaanderen) – Hazebrouck (Hazebroek) – Calais-Ville / Dunkerque (Duinkerke).
Publié le 07/03/2017 – 18:02
Par : Gaël Autier
Quitter la version mobile