Non classé

Mobilité : D’importants changements sont à venir dans les transports en commun de la métropole en janvier 2019

Photo

Il vous sera prochainement possible d’emprunter les lignes de trains régionaux entre les quarante gares de la métropole lilloise pour 1.65€. / Photo : Gaël Autier

Dans le cadre du nouveau « Contrat d’Exploitation » (CSP) renouvelé au groupe Kéolis pour l’exploitation du réseau de transports en commun métropolitain « Transpole », l’opérateur a prévu d’effectuer d’importants changements, notamment sur le réseau de bus urbains et péri-urbains qui seront en partie remodelés à compter du mois de janvier 2019.
A partir de la même période, le réseau de trains régionaux desservant Lille et les quarante haltes, stations et gares ferroviaires de la Métropole Européenne de Lille, sera accessible aux titulaires de titres de transport émis par le réseau Transpole. Vous pourrez donc, à titre d’exemple, emprunter un TER entre les gares de Lille-Flandres et d’Armentières pour 1.65€, contre 2 à 4,80€ actuellement. Il s’agit là d’une véritable révolution pour les usagers qui souhaitent rallier certaines communes excentrées de la métropole ou non-connectées directement à Lille par le réseau de bus, de tramway ou de métro.

Nouveau « Plan Bus »

Plus de six ans après le dernier grand chamboulement de 2011 à 2013 sur le réseau de bus, Transpole, qui reste pour le moment relativement silencieux à propos des prochaines modifications, va opérer un nouveau « Plan Bus » qui reconfigurera en partie la carte des lignes de bus qui circulent dans la métropole lilloise.
LILLE INTRA-MUROS
Selon les dernières informations diffusées sur des sites internet de communes et spécialisés dans les transports, les principales lignes de bus qui traversent la ville pourraient subir de profondes modifications.
La ligne 12, appelée à devenir la future Liane 5 (LIgne A haut-Niveau de sErvice) avec une fréquence d’un bus toutes les 10 minutes à partir de 2020, ne devrait plus emprunter la Rue d’Isly, au profit d’un itinéraire détourné via la Porte des Postes et la station de métro « Montebello » voisine.
La ligne 14, qui emprunte aujourd’hui la Rue du Molinel, la Rue de Paris et le Boulevard Papin pour rejoindre la Place Jean-Baptiste Lebas depuis la Gare Lille-Flandres, devrait dorénavant emprunter la Rue du Molinel sur toute sa longueur, afin d’atteindre la Place de la République, puis poursuivre son itinéraire sur le Boulevard de la Liberté, avant de parvenir à nouveau sur la Place Jean-Baptiste Lebas.
La Liane 90 qui relie la ville de Comines au Siège de Région à Lille devrait désormais faire son terminus à la gare Lille-Europe. Par conséquent, elle n’empruntera plus la Façade de l’Esplanade, le Boulevard de la Liberté et le Boulevard Louis XIV, au profit du Boulevard Périphérique Nord où elle circulera désormais, desservant le Lycée Pasteur et les deux gares ferroviaires de la ville.
Les lignes circulant dans le quartier du Vieux-Lille devraient voir leurs itinéraires changer en profondeur. La principale modification devrait se faire au niveau de la Navette Vieux-Lille (NVL) qui ne circulerait plus sur la Grand’Place, lui préférant la Rue Basse et un sens anti-horaire, plutôt qu’un sens horaire.
COURONNE SUD
D’autres changements importants devraient également être effectués pour les communes de Fâches-Thumesnil, Templemars et Vendeville qui devraient voir la ligne 11 être remplacée par une ligne Liane dont l’itinéraire pourrait être modifié, afin d’établir un terminus à l’arrêt « Fâches Centre Commercial », laissant toujours l’aéroport de Lille-Lesquin en marge.
La Liane 2 devrait être amputée de cinq courses, tandis que la ligne de bus 52 reliant Seclin à Lille sera remplacée par une Liane portant le numéro 92 qui circulerait avec une intervalle de 10 à 15 minutes, tout en continuant de desservir la ville de Wattignies et le Centre Eurasanté entre lesquels un couloir de bus est en cours d’aménagement sur la route départementale 147 depuis le mois de mars 2018.
VALLÉE DE LA LYS – NORD-OUEST DE LA MÉTROPOLE 
Si les changements opérés devraient être mineurs sur le secteur nord-ouest de la métropole qui borde la Lys, nous notons néanmoins que la Liane 1 ne devrait plus desservir l’arrêt « Agrippin » à Wambrechies. Ce terminus sera remplacé par l’arrêt « Petit Paradis », non-loin du château de la ville.
Autre changement majeur, la ligne ferroviaire reliant Lille à Comines pourrait être fermée en 2019, ce qui pourrait impliquer le report des passagers qui empruntaient cette ligne dont la SNCF ne souhaiterait plus assurer l’exploitation, vers les lignes de BHNS (Lianes 1 et 90). Le chemin de fer pourrait être déclassé et remplacé, à terme, par une ligne de tramway, une fois d’éventuels travaux effectués, afin de remplacer les rails.
Dernière modification importante, la ligne de bus 79 pourrait être, là-encore, remplacée par une ligne de Liane entre Lomme et Armentières, sans toutefois subir de changement d’itinéraire.
WEPPES
La plus grosse refonte du réseau de bus devrait s’opérer dans les Weppes, territoire dont les cinq communes ont intégré la Métropole Européenne de Lille en 2016, qui devrait bénéficier de lignes de bus plus adaptées aux besoins des usagers et d’une fréquence de passages plus cadencée. Aucun tracé des futures lignes n’a néanmoins encore été diffusée lors de l’écriture de cet article.

Publié le 03/12/2018 – 13:00
Par : Gaël Autier
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.