Non classé

Météo : Au moins treize personnes ont trouvé la mort au cours des inondations qui touchent le département de l’Aude depuis la nuit dernière

Lundi 15 octobre 2018 à 12h20
Dernière mise à jour Mardi 16 octobre 2018 à 22h06
Par Gaël Autier
Photo

De Carcassonne à Narbonne, c’est l’ensemble du département de l’Aude qui est sinistré. / Photo : Clémence Ternynck

Après avoir frappé l’archipel espagnol des Baléares, le Portugal et le nord de l’Espagne, l’ex-ouragan Leslie qui affecte actuellement les régions situées entre les Pyrénées-Orientales et l’Aubrac a provoqué d’importantes inondations et des crues historiques, notamment dans le département de l’Aube, entre Carcassonne et Narbonne où treize personnes sont décédées et cinq autres ont été gravement blessées, emportées par la montée très rapide des eaux qui charrient toujours troncs d’arbres et divers objets tels que des véhicules et des ponts qui ont été arrachés par la force des torrents dont certains étaient jusqu’ici à sec ou surprises par l’effondrement de bâtiments.

Une accalmie très provisoire, avant une nouvelle dégradation

Si les précipitations devraient faiblir en cours de journée sur l’Aude et s’évacuer vers les départements de l’Hérault où le phénomène d’épisode méditerranéen pourrait également être très intense et de l’Aveyron, les autorités locales demandent toujours aux habitants de ne pas sortir de chez eux et de rester cloîtrés en raison d’une possible nouvelle montée des eaux de plusieurs mètres qui pourrait intervenir en cours d’après-midi dans des lieux où l’eau atteint parfois déjà six mètres de hauteur, atteignant ou submergeant le premier étage de certains bâtiments.

Alerte rouge prolongée

A ce titre, le département de l’Aude qui est placé en alerte rouge depuis six heures ce lundi matin est maintenu en vigilance rouge pour les risques d’inondations qui persisteront une bonne partie de la journée, notamment dans les communes de Cuxac-d’Aude, de Trèbes, de Villegailhenc ou encore de Villardonnel, avant une montée des eaux progressive dans la région narbonnaise où certaines communes sont déjà partiellement immergées en raison de l’arrivée de l’onde de crue dans la partie avale du département.
Outre les submersions provoquées par la montée des cours d’eau, certains météorologues annoncent également qu’un reflux d’eau est possible depuis la Mer Méditerranée dans les terres de l’Aude en raison du vent soufflant en rafales de secteur sud-est, ce qui ne devrait donc pas aider l’eau à s’écouler vers le littoral, aggravant un phénomène déjà extrême qui devrait dépasser les niveaux des inondations connues en 1891.

Par : Gaël Autier
Rédacteur en chef

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.