Non classé

Hérault : Des étudiants qui occupaient un amphithéâtre de l’université de Montpellier passés à tabac par des individus cagoulés

Entre minuit et une heure du matin, dans la nuit du jeudi 22 mars au vendredi 23 mars 2018, une douzaine d’hommes cagoulés auraient fait irruption dans un amphithéâtre de l’université de Montpellier, au niveau de la faculté de droit, dans le département de l’Hérault, dans le sud de la France, qui était occupé par une cinquantaine d’étudiants, passant à tabac les personnes présentes dans la salle avec des morceaux de bois et des matraques, afin de faire évacuer les lieux par la force, blessant plusieurs d’entre-eux, parfois gravement, conduisant au transfert de certains vers l’hôpital.

L’identité des agresseurs reste inconnue, mais la réponse du doyen est ambiguë

Les policiers responsables de l’enquête ne laissent rien filtrer, mais certains étudiants, victimes de l’agression, accusent le doyen de la faculté de droit d’être complice, en empêchant la police, vraisemblablement appelée par les étudiants occupant l’amphithéâtre lors de l’agression, d’intervenir, et d’avoir commandité cette opération musclée, tandis que Philippe Pétel, ce dernier, se défend d’en être à l’origine, soulignant néanmoins qu’il y avait une nécessité de faire évacuer les lieux.

Publié le 23/03/2018 – 15:48
Par : Gaël Autier
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.