Non classé

Gilets jaunes : Sous tension, l’acte XXII lillois a rassemblé plus de 1500 manifestants, parmi lesquels Francis Lalanne et Jérôme Rodrigues

Photo

Jérôme Rodrigues (photo) fut l’un des 1.500 à 1.800 manifestants qui ont déambulé dans les rues de Lille, ce samedi 13 avril. / Photo : Gaël Autier

« Révolution ! », tel était le mot d’ordre scandé par la foule dans les rues de Lille, samedi 13 avril. Vers quatorze heures, le cortège composé de plus de 1.500, peut-être 1.800 à 2.000 « gilets jaunes » et régionalistes flamands s’est élancé depuis la Place de la République, avant de gagner la Rue Nationale via la Rue Solférino. Rapidement, les premières tensions se sont déroulées devant l’église du Sacré-Coeur, avant de se concentrer sur un autre escadron de forces de l’ordre, au niveau de la Place du Maréchal Leclerc.

Tensions, heurts et interpellations

Un peu plus tardivement, peu après quinze heures, c’est la Place Cormontaigne et le Boulevard Montebello qui ont été le théâtre de confrontation entre forces de l’ordre et manifestants. Non-loin de la station de métro « Montebello », c’est une tentative de mise en place de barricades qui échouera devant la réactivité de la police et de la gendarmerie. Le cortège, dans lequel se trouvaient Francis Lalanne, chanteur français, et Jérôme Rodrigues, figure des « gilets jaunes » blessé à l’oeil lors de l’acte XI,  a ensuite gagné la Porte des Postes, où la situation s’est relativement calmée, tandis qu’un drone survolait la masse jaune qui progressait dans les rues du sud de la capitale des Flandres.
C’est finalement​ peu avant seize heures que le face-à-face se durcit vraiment. A l’entrée de la Rue Solférino, au niveau du Square du Peuple Polonais le gaz lacrymogène est utilisé en grande quantité, tandis que plusieurs personnes seront interpellées et emmenées dans plusieurs des dizaines de véhicules de police et de gendarmerie déployés tout autour de cet espace adjacent au Parc Jean-Baptiste Lebas. La situation restera ensuite tendue jusqu’au retour sur la Place de la République, après quelques nouveaux incidents Rue Solférino et Rue d’Inkermann.

Publié le 13/04/2019 – 22:33
Par : Gaël Autier
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.