Gilets jaunes : Le mouvement de contestation pourrait connaître un regain en Flandre, samedi 24 novembre

Photo
Le rond-point de « La Colle » qui permet l’accès à la zone d’activités du Moulin Lamblin à Hallennes-Lez-Haubourdin pourrait être visé ponctuellement par l’installation de barrages filtrants au cours de la journée de samedi. / Photo : Gaël Autier
Alors que jusqu’ici les barrages filtrants ou totaux se faisaient de moins en moins présents sur les routes flamandes depuis samedi dernier, la mobilisation des « gilets jaunes » pourrait connaître un regain dans la région flamande de France, pour la journée du samedi 24 novembre, date à laquelle les manifestants pourraient être plus nombreux que durant ces derniers jours, tout comme les barrages filtrants.
En effet, ce ne sont pas moins d’une quinzaine de lieux stratégiques qui pourraient être ciblés demain dans toute la région, sur le littoral, comme dans l’intérieur des terres. Cela sera particulièrement le cas dans la Métropole de Lille et dans l’agglomération côtière de Dunkerque.

​Dunkerquois

Sur le littoral flamand, il vous faudra prendre votre mal en patience si vous devez circuler sur l’autoroute A16les manifestants pourraient de nouveau perturber le trafic, tout comme sur la voie express reliant Bergues à Dunkerque (N225) vers laquelle les accès pourraient être ponctuellement perturbés, mais plus particulièrement au niveau du « rond-point des Parapluies » (D940 vers D625), au niveau de Grande-Synthe sur lequel des barrages filtrants pourraient être réinstallés.

Westhoek

Plus à l’intérieur des terres, la circulation devrait être rendue parfois très compliquée aux abords du centre commercial Carrefour de la ville d’Hazebrouck, sur le rond-point de « La Creule » qui permet de rallier Cassel, Dunkerque ou encore Steenvoorde, Saint-Omer et Bailleul. Il vous est donc conseillé de traverser l’agglomération hazebrouckoise et d’éviter la Voie de Contournement si vous devez transiter entre Boulogne-Sur-Mer ou Saint-Omer et l’autoroute A25.
Dans le même temps, la ville de mélusine aussi devrait être concernée par le regain du mouvement, puisque les accès au centre commercial E.Leclerc de Bailleul pourraient être filtrés tout au long de la matinée.
Enfin, sachez également qu’au niveau de Nieppe, il vous est conseillé d’éviter le diffuseur numéro 9 de l’autoroute reliant Lille à Dunkerque si vous devez l’emprunter, puisque là-aussi, des barrages filtrants pourraient être très rapidement installés en cours de matinée.

Métropole de Lille

Autour de la capitale des Flandres aussi, des actions pourraient être menées tout au long de la journée. Cela pourrait être le cas aux alentours des centres commerciaux d’Englos, de Lomme ou encore de Roncq et de Seclin où des barrages filtrants pourraient être mis en place, tout comme sur certains axes permettant d’accéder à Lille via les principales portes d’entrée.
Dans l’après-midi, la circulation pourrait être totalement interrompue dans certains arrondissements de la capitale flamande où une manifestation se déroulera à partir de quatorze heures et s’élancera de la Place de la République, avant d’emprunter les principales rues, avenues et boulevards, tandis que d’autres « gilets jaunes » pourraient perturber les accès au centre commercial et au quartier d’affaires éponymes d’Euralille.

Sud de la Flandre romane

Dans la ville de Douai, sachez que si une manifestation doit s’élancer de la Place Carnot à 14h45, des actions pourraient être menées au préalable, au niveau du centre commercial Auchan de Sin-Le-Noble.
Toutefois, sachez que si la plupart des manifestations, actions et barrages filtrants ont été annoncés au préalable sur les réseaux sociaux, d’autres pourraient spontanément et ponctuellement avoir lieu en des points tels que le Port de Santes et la ville d’Hallennes-Lez-Haubourdin, au niveau de la zone d’activités du Moulin Lamblin., tandis que les radars situés sur le hameau de « La Gare » à Strazeele et la barrière de péage de Fresnes-Les-Montauban sur l’autoroute A1 près d’Arras pourraient également constituer des lieux ciblés par des opposants flamands ne pouvant pas se rendre à Paris pour la manifestation nationale.

Publié le 23/11/2018 – 21:40
Par : Gaël Autier
Quitter la version mobile