Non classé

Gilets jaunes : La manifestation lilloise émaillée d’incidents et de heurts, ce samedi 5 janvier 2019

Photo

Des poubelles ont été incendiées au niveau de la Rue des Postes, non-loin de la Porte éponyme, dans le sud de la capitale des Flandres. / Photo : Gaël Autier

Si le cortège composé de mille à deux-milles personnes s’est élancé dans un calme relatif à quatorze heures, depuis la Place de la République depuis laquelle il a gagné la Gare de Lille-Flandres et la Grand’Place, scandant « Macron, démission » et « Castaner, en prison », la situation a commencé à se tendre lorsqu’un groupe d’une quinzaine de personnes a tenté d’entraîner les manifestants vers la Rue Esquermoise. La police a alors fait usage de gaz lacrymogène afin d’écarter les individus qui se sont ensuite dirigés vers la Rue Nationale, axe compris dans le parcours déclaré aux autorités.

Quelques heurts dans le centre et le sud de la ville

La situation s’est ensuite apaisée. Le cortège qui a d’abord continué à suivre le parcours initialement prévu par l’organisateur Alexandre Chantry, s’est ensuite scindé en deux à hauteur de l’intersection entre la Rue Solférino et de la Rue Léon Gambetta. Une cinquantaine de personnes se sont dirigées vers la Rue d’Inkermann et la Place de la République, point de départ initial du rassemblement, et la majorité des manifestants ont quittés le parcours pour cheminer jusqu’au marché couvert de Wazemmes, puis la Place de la Solidarité, avant de gagner la Rue des Postes où des heurts ont à nouveau éclaté entre police et manifestants.
Aux alentours de quinze heures quinze, la situation s’est rapidement dégradée aux alentours de la Porte des Postes où les manifestants se sont vus confrontés à un large cordon policier leur interdisant toute intrusion sur le rond-point. La police, qui a procédé au lancement de grenades lacrymogènes et à l’usage de balles de défense a ensuite fait face à des feux de poubelles et de mobilier urbain déposés sur la chaussée par des individus souhaitant retarder leur progression.
Plus tard dans l’après-midi, alors que le cortège sorti du parcours s’était scindé en plusieurs groupes, de nouveaux heurts se sont déroulés en plusieurs points de la ville, notamment aux abords de l’Ecole Supérieure de Journalisme, du Boulevard Montebello et au niveau de la Rue Nationale, avant que le cortège ne se reforme partiellement au niveau de la Place de la République et ne reprenne la direction de la principale gare ferroviaire de la capitale des Flandres, puis celle du quartier du Vieux-Lille où de nouveaux heurts ont éclaté en début de soirée, avant une dispersion définitive de l’attroupement dans les rues de la vieille ville.

Nouvelle manifestation prévue dimanche 6 janvier

Dans un « post » publié sur le réseau social Facebook, les gilets jaunes sont de nouveau appelés à se réunir, dimanche 6 janvier 2019, à partir de treize heures trente. Si nul ne sait combien de personnes vont répondre à ce nouvel appel, la situation pourrait, là-encore, se tendre entre forces de police et manifestants qui ont déjà dû procéder à une quarantaine d’interpellations ce samedi.


Publié le 05/01/2019 – 22:04
Par : Gaël Autier
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.