Non classé

Gilets jaunes : Entre 2500 et 3000 personnes ont défilé dans les rues de Lille ce samedi

Photo

Dans le centre-ville de Lille, ce sont 2500 à 3000 « gilets jaunes » qui ont défilé, en net regain par rapport au samedi 5 janvier. / Photo : Gaël Autier

Peu avant quatorze heures, ce sont 2500 à 3000 « gilets jaunes » et quelques régionalistes flamands de France (en net regain par rapport à l’acte 8 de la mobilisation qui avait rassemblé 1500 à 2500 personnes à Lille, samedi 5 janvier) qui se sont élancées de la Place de la République, dans le centre de la capitale des Flandres, avant de prendre la direction de la Rue Solférino, puis de la Rue Nationale et enfin de la Grand’Place. Les manifestants se sont ensuite dirigés vers la gare de Lille-Flandres, avant de gagner la Rue du Molinel, scandant « Macron démission » et « Libérez Christophe », en soutien à l’ex-boxeur placé en détention provisoire pour s’en être pris à des gendarmes lors de l’acte 8 à Paris. Si le cortège était, jusque-là, resté dans le parcours déclaré en préfecture, La moitié des manifestants se sont engouffrés dans la Rue de Paris, et ont finalement atteint le Boulevard Louis XIV, tandis que d’autres ont préféré rester dans le parcours déclaré auprès des autorités, avant de se disperser au niveau de la Place de la République.

Quelques incidents en milieu d’après-midi, mais moins que lors de l’acte 8

Photo

Quelques heurts ont eu lien entre manifestants et forces de l’ordre aux abords du siège de région, samedi après-midi. / Photo : Gaël Autier

Lorsque le cortège « sauvage », composé de plusieurs centaines d’individus a atteint le siège de région, un vaste dispositif policier s’est déployé autour d’eux. Les forces de l’ordre ont alors procédé à une sommation de dispersion, avant de faire usage de gaz lacrymogène et de charger le groupe, forçant les « gilets jaunes » à se disperser dans les rues adjacentes.
Finalement, ce sont deux cortèges peu organisés qui se sont mis en place dans les rues de Lille en milieu d’après-midi. L’un s’est reformé près de la Place Jean-Baptiste Lebas et a pris la direction de la Place de la République, avant d’errer dans les rues de l’hyper-centre de la ville. L’autre s’est reformé sur le Boulevard Louis XIV, puis a pris la direction de la mairie et de la principale gare ferroviaire, avant de tenter d’emprunter la Rue Faidherbe où la circulation continuait de s’écouler. La police a finalement encerclé les manifestants, avant de faire usage de grenades lacrymogène, parfois abusivement, empêchant d’abord l’attroupement de se disperser, avant que les manifestants ne le puisse, une dizaine de minutes plus tard.

Publié le 12/01/2018 – 20:35
Par : Gaël Autier
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.