Non classé

Gilets jaunes : Après une énième journée de mobilisation sur les routes de Flandre, les manifestants changent de stratégie

Photo

Dans la matinée de mardi, une cinquantaine de personnes opéraient toujours le ralentissement de la circulation au niveau de la zone industrielle du « Moulin Lamblin », à Hallennes-Lez-Haubourdin. / Photo : Gaël Autier

En place depuis hier après-midi, le barrage filtrant établi et tenu par plusieurs dizaines de manifestants au niveau du rond-point de La Colle à Hallennes-Lez-Haubourdin et levé en cours de la journée de mardi, aura engendré de nombreuses difficultés dans le sud-ouest de la métropole lilloise où les embouteillages principaux se concentraient, ce matin encore, autour de ce point noir, dans un concert de klaxons de camions et voitures dont les conducteurs exprimaient leur solidarité envers les « gilets jaunes ».
Si sur ordre des autorités, la gendarmerie mobile est parvenue à déloger sans violence et dans le calme, les « gilets jaunes » qui tenaient ce rond-point situé au niveau de la zone d’activités du « Moulin Lamblin », les opposants se sont ensuite dirigés vers le Marché d’Intérêt National (MIN) de Lomme où ces derniers se sont employés à traverser et retraverser la route permettant la jonction vers la Rocade Nord-Ouest (D652), par laquelle une trentaine de camionnettes de police sont rapidement arrivées et ont délogé de nouveau les manifestants qui se sont ensuite dispersés dans le calme, tandis que les forces de l’ordre s’employaient à rétablir un flux de circulation plus fluide autour de cette intersection importante.
Ailleurs en Flandre, le CRT de Lesquin et les accès à la zone commerciale « Unexpo » de Seclin ont également été évacués, plus tôt dans la matinée, alors que les barrages établis à La Gorgue, Hazebrouck et dans l’agglomération dunkerquoise ont perduré et semblent encore perdurer en cette soirée de mardi.

Changement de stratégie et ralliement des routiers

En cours de journée, l’ensemble des barrages filtrants établis sur les routes flamandes ont commencé à être levés. Les manifestants flamands sont appelés, depuis l’après-midi, à se concentrer sur de nouveaux objectifs, tels que des blocages de centres d’impôts, de centres administratifs, de raffineries et de dépôts pétroliers. Dans le même temps, d’importantes zones industrielles et d’activités pourraient se voir imposer de nouveaux barrages filtrants plus durs. Des opérations « péage gratuit » pourraient également avoir lieu dans les prochains jours.
Ce changement de stratégie de la part des mouvements en cours en Flandre pourrait leur permettre de s’attirer la sympathie des populations qui étaient jusqu’ici impactées par le maintien des barrages filtrants dans le territoire flamand. Cette nouvelle stratégie qui pourrait être employée pourrait également toucher le gouvernement « au portefeuille ».
De plus, ce mardi soir, la Fédération Nationale des Transports et de la Logistique FO/UNCP, a appelé l’ensemble de ses militants, adhérents et sympathisants à se joindre au mouvement social qui a débuté dans la soirée de vendredi. Ce syndicats de routiers appelle ses membres à « participer et organiser toutes actions visant à revendiquer l’augmentation du pouvoir d’achat », précisant qu’« au regard du mépris et de l’arrogance du gouvernement, la Fédération Nationale des Transports et de la Logistique FO/UNCP n’exclut pas de durcir le mouvement par un appel à la grève de l’ensemble des secteurs qu’elle représente ».
Les « gilets jaunes » qui s’étonnaient jusqu’ici que les syndicats de transports routiers ne se joignent pas à la grogne générale contre la hausse des taxes sur le carburant et contre la politique générale du gouvernement français, devraient donc opérer de nouvelles actions dans la région flamande avec plus de conséquences, dès la journée de demain. Toutefois, si le mouvement va se poursuivre, il faut néanmoins préciser que la nature pacifiste de ce dernier ne devrait pas cesser.

Publié le 20/11/2018 – 20:46
Par : Gaël Autier
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.