Non classé

France : Dans les établissements scolaires, la sécurité passe avant tout, mais pas trop

François Hollande et Manuel Valls, après les attentats de Paris, Bruxelles et Nice n’ont fait que réitérer les mêmes propos, les établissements scolaires doivent être protégés d’éventuelles attaques, nous sommes allé vérifier directement sur le terrain, dans un collège de la ville de Bailleul (Belle) (59) entre Lille (Rijsel) et Dunkerque (Duinkerke).

Accès interdits aux véhicules

Dès notre arrivée sur le parking de l’établissement, la stupéfaction est réelle, la partie dite « haute » du parvis est interdite aux véhicules, sauf aux bus et aux taxis, mesure inhabituelle pris par la municipalité de Bailleul (Belle) dans le cadre de la lutte anti-terroriste.
Néanmoins, il semble bien qu’aucune mesure n’ait été prise pour vérifier le contenu des livraisons effectuées jusqu’en cours de journée à l’établissement, ce qui pourrait permettre à des agresseurs éventuels de frapper puisque même les identités des livreurs ne sont pas relevés à l’entrée de l’enceinte du collège.
Dès la fin des cours, alors que le premier ministre a promis la mise en place de mesures extraordinaires, les patrouilles des forces de l’ordre ne sont pas fixes mais mobile, ce qui pourrait là encore montrer une possibilité inespérée à un agresseur éventuel de faire un carnage, surtout le mercredi où l’intégralité des élèves du collège sortent au même moment.
Gaël AUTIER – Mercredi 07 Septembre 2016 – 22:25
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.