Non classé

Cinéma : Entre agacement et lourdeur, le nouveau film de Dany Boon ne fait pas rire tout le monde

Photo

Image de promotion diffusée sur la page Facebook du film.

Près de dix ans après le franc succès de « Bienvenue chez les ch’tis » qui avait alors fait près de 26,5 millions d’entrées partout dans le monde dont plus de 20 millions rien qu’en France, « La Ch’tite Famille », dernier film réalisé par le flamand originaire d’Armentières, Dany Boon, sorti le 28 février dernier dans tout l’hexagone ne fait pas rire tout le monde. Si la plupart des médias et une bonne partie du public ont relativement bien accueilli cette comédie, après visionnage, d’autres ont un avis plus mitigé voire incisif sur ce film.

Quelques qualités, mais de nombreux défauts

En effet, si certaines scènes potaches et émouvantes sont sans conteste les principaux atouts de l’oeuvre, le reste du temps, l’agacement est palpable auprès de certaines personnes qui regrettent notamment que les lieux choisis pour le tournage des séquences qui se produisent dans la région du nord soient situés en Flandre française où la culture et la langue ch’tis ne sont pas présents. De surcroît, la commune d’Oudezeele qui n’est jamais mentionnée même dans les génériques, où sont situés les lieux où ont été tournés les scènes se déroulant autour de la casse tenue par la famille du personnage principal Valentin D. (Dany Boon), est située dans le Westhoek, un territoire flamand situé entre Lille et Dunkerque, où la seconde langue parlée est le flamand et où la culture flamande est omniprésente.
Néanmoins, contrairement à « Bienvenue chez les ch’tis », où les villes de Lille et de Bergues avaient été explicitement citées, la Flandre n’a pas été ouvertement assimilée au bassin minier, ce qui peut être salué. Toutefois, la logique aurait voulu que les lieux où ont été tournées les séquences se déroulant chez « les ch’tis » soient situés à l’intérieur ou près de l’agglomération de Lens-Liévin, dans l’ancien bassin minier du Pas-de-Calais où le patois est encore régulièrement utilisé dans de très nombreux foyers.

Confusion et idées reçues

Si la confusion instaurée entre le bassin minier et le reste de la région Nord-Pas-de-Calais (où le terme ch’ti a été généralisé depuis 2008 pour citer la population) est l’un des nombreux reproches qui peuvent être faits au film, d’autres éléments comme les traits des personnages poussés à l’extrême si bien qu’ils en deviennent grossiers et caricaturaux, peuvent porter préjudice à cette ouvre dont le scénario était pourtant porteur de très bonnes idées.
Outre leurs traits, les actions des personnages sont également très caricaturales voire lourdes, véhiculant également les nombreuses idées reçues qui sont déjà présentées par les programmes de télé-réalité et certains médias. Ces clichés que sont l’alcoolisme notoire, la violence omniprésentes dans les familles, le fait de ne pas savoir utiliser les appareils électriques et les nouvelles technologies, le manque d’intelligence ou encore la volonté d’oublier ses origines par honte ne sont pourtant pas représentatifs de la population du bassin minier et encore moins de celle de la Flandre, ni du reste de la région du Nord-Pas-de-Calais.

Patois approximatif

Nous noterons également que malgré le talent des acteurs, certaines parties du public originaires du bassin minier ont pu remarquer que l’accent ch’ti proposé tout au long du film n’étaient pas naturels et que cela laissait penser à une parodie de l’accent du nord, ce qui est également préjudiciable, même si cela ne gâche pas entièrement les qualités des dialogues qui interviennent entre quelques personnages dont la prononciation du patois reste correcte.

Avis définitif : Passable

Au final, si certaines scènes du film rendent l’aspect du film très sympathique, d’autres séquences et éléments du film entachent la qualité de l’oeuvre cinématographique dont les bandes-annonces laissaient déjà perplexe une partie du public.
Publié le 07/03/2018 – 13:50
Par : Gaël Autier
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.