Non classé

Belgique : EDITION SPÉCIALE : Bruxelles attaquée

Aux alentours de huit heures, deux déflagrations ont eu lieu dans le terminal des départs de l’aéroport international de Bruxelles – Zaventem, faisant au moins une quinzaine de morts, même si pour l’heure aucun bilan officiel n’a été publié ou annoncé. La journée sanglante ne s’est pas arrêtée à huit heures du matin, en effet, la station de métro « Maelbeek » a été soufflée par une violente explosion, il était près de neuf heures. Dans la foulée, les transports en communs, les gares et les autres aéroports de Bruxelles ont fermés progressivement tour à tour pendant que se formaient d’énormes embouteillages sur le grand ring de Bruxelles (équivalent de la Francilienne en région parisienne).

Dans l’après-midi, l’organisation terroriste Daesh (Etat Islamique) a revendiqué les attentats qui ont causé au total une trentaine de morts et plus d’une centaine de blessés dont une dizaine seraient encore sous le coup d’un pronostic vital engagé.

Depuis le milieu d’après-midi, la vie reprend son cours dans la capitale belge où les transports en commun recommencent à circuler, même si l’aéroport international de Zaventem et la station « Maelbeek » devraient rester fermés jusque jeudi. Le Thalys qui était interrompu une bonne partie de la journée effectuera deux allers-retour entre Bruxelles et Paris ce mardi soir.
La France a très vite réagit sur les événements. La Tour Eiffel sera éclairée aux couleurs du drapeau belge ce soir et la vigilance est renforcée dans les transports en communs et dans les aéroports parisiens.

Vous pouvez continuer de suivre l’information sur le Twitter : https://twitter.com/FlandrePresse

Gaël AUTIER pour @FlandrePresse – Mardi 22 Mars 2016 à 19h00
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.