Non classé

Attentats en Catalogne : Le passage en France qui interroge

Les 11 et 12 août dernier, deux ou trois membres de la cellule terroriste qui a perpétré des attentats à Barcelone et Cambrils en Catalogne le 17 août auraient séjourné brièvement dans un hôtel situé sur la commune de Malakoff (Hauts-de-Seine) dans le sud de la banlieue parisienne.
Durant leur séjour, les suspects ont notamment réalisé des achats dans de grands magasins de Paris, notamment à la Fnac du quartier des Ternes où ils ont fait l’acquisition d’un appareil photo.
Si leurs achats et les nombreuses caméras de vidéo-surveillance disposées sur le réseau routier et autoroutier ainsi que les radars de contrôle de vitesse déclenchés au passage de leur véhicule (une Audi A3 qui a été retrouvée en Espagne après l’attentat de Cambrils) dans le département de l’Essonne (91) ont permis de se rendre compte de leur passage éclair en Île-de-France, la motivation et les circonstances exactes de leur aller-retour depuis l’Espagne restent floues.
Au cours d’une conférence de presse, le procureur de Paris, François Molins a également annoncé que les enquêteurs ignorent pour le moment si les individus ont effectué une éventuelle prise de contact avec d’autres personnes sur le territoire national durant leur voyage et si Younes Abouyaaqoub, conducteur présumé du véhicule qui a fauché de nombreuses personnes sur les Remblas à Barcelone était à bord de l’Audi A3 lorsque les membres de la cellule terroriste étaient de passage en France.
Publié le 23/08/2017 – 19:17
Par : Gaël Autier
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.