Non classé

Asie : Rien ne va plus entre Pyongyang et Washington

Lundi, depuis New-York, dans la journée, Ri Yong Ho, chef de la diplomatie nord-coréenne, a affirmé à des journalistes que le président états-unien Donald Trump, avait, par ses derniers actes, «déclaré une guerre» à la Corée-du-Nord qui a par ailleurs, déclaré que les bombardiers états-unien qui s’approcheraient des côtes pourraient être abattus. Rappelons que le territoire nord-coréen avait été survolé samedi par des bombardiers états-uniens, dans le but d’«envoyer un message clair» à Pyongyang, selon le Pentagone.
Si, ces paroles ne devraient pas être suivies dans l’imminence par des actes de guerre, cette déclaration, qui intervient en marge de l’Assemblée générale annuelle de l’Organisation des Nations-Unies, et dans un contexte diplomatique tendu, risque de poursuivre la montée de la tension qui règne déjà entre les Etats-Unis d’Amérique, le Japon et la Corée-du-Nord depuis plusieurs mois déjà et de déstabiliser un peu plus la région.
Publié le 25/09/2017 – 17:48
Par : Gaël Autier
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.