ACTUALITÉSARMENTIÈRES - VALLÉE DE LA LYSBAILLEUL - MONTS DE FLANDREDUNKERQUE - DUNES DE FLANDREHAZEBROUCK - COEUR DE FLANDREMÉTROPOLE EUROPÉENNE DE LILLEMOBILITÉWORMHOUT - HAUTS DE FLANDRE
A la Une

Trains régionaux : Au moins neuf trains supprimés dans le Westhoek, mercredi 21 septembre

La situation ne s’améliore toujours par sur le réseau SNCF. Confronté à un manque de personnels et de matériels roulants, le transporteur va supprimer au moins 56 trains sur le réseau « TER Hauts-de-France », ce mercredi. Dans le Westhoek, neuf dessertes manqueront à l’appel, selon les informations communiquées sur le groupe Facebook « Les Usagers des TER Hauts de France ».

Cela concernera. Sur la liaison qui relie Lille (Rijsel) à Hazebrouck (Haezebroek) :

  • Le train n°844102 (dénomination C70) qui devait relier Hazebrouck (départ à 06h21) à Lille-Flandres (arrivée à 07h07).
  • Le train n°844107 (dénomination C70) qui devait relier Lille-Flandres (départ à 07h23) à Hazebrouck (arrivée à 08h09).
  • Le train n°844110 (dénomination C70) qui devait relier Hazebrouck (départ à 08h21) à Lille-Flandres (arrivée à 09h07).
  • Le train n°844118 (dénomination C70) qui devait relier Hazebrouck (départ à 12h21) à Lille-Flandres (arrivée à 13h07).

Sur la liaison qui relie Hazebrouck et Calais :

  • Le train n°846507 (dénomination P54) qui devait relier Hazebrouck (départ à 18h23) à Calais (arrivée à 19h19).

Sur la liaison qui relie Arras et Dunkerque (Duinkerke) :

  • Le train n°846417 (dénomination K52) qui devait relier Arras (départ à 11h55) à Dunkerque (arrivée à 13h38).
  • Le train n°846419 (dénomination K52) qui devait relier Arras (départ à 12h55) à Dunkerque (arrivée à 14h26).

Sur la liaison qui relie Arras, Hazebrouck et Calais

  • Le train n°846522 (dénomination P52) qui devait relier Hazebrouck (départ à 06h23) à Arras (arrivée à 07h47).
  • Le train n°846526 (dénomination P52) qui devait relier Hazebrouck (départ à 12h38) à Arras (arrivée à 13h45).

Selon toute vraisemblance, la situation devrait perdurer au moins plusieurs semaines voire plusieurs mois. Et la crise énergétique pourrait contraindre prochainement la SNCF à mettre en place un « plan de transport adapté » synonyme d’une réduction permanente et plus importante encore du trafic.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.