ACTUALITÉSARMENTIÈRES - VALLÉE DE LA LYSBAILLEUL - MONTS DE FLANDREDUNKERQUE - DUNES DE FLANDREÉCONOMIEENVIRONNEMENTFRANCE-MONDEHAZEBROUCK - COEUR DE FLANDREMÉTÉOMÉTROPOLE EUROPÉENNE DE LILLEWORMHOUT - HAUTS DE FLANDRE
A la Une

« On n’a jamais vu ça » : La Flandre française face aux pires inondations depuis plus de 30 ans

Pour de nombreux habitants de la région, c’est un jour sans fin. Bien que la Lys ne monte plus depuis la nuit de jeudi à vendredi, plusieurs hameaux sont toujours inondés et coupés du monde. Autour de Merville (Mergem) et Vieux-Berquin (Noord-Berkin), la situation reste critique. Ce samedi 6 janvier 2024, l’accès à la commune mervilloise du Sart a été interdit. Avec le retour de pluies éparses, le fleuve et les petits cours d’eau qui la traversent l’inondent toujours plus. C’est pourquoi la mairie a décidé de fermer les routes qui permettent d’y accéder.

Un peu plus loin, le petit village de la Caudescure reste isolé. Si le niveau de la Bourre et ses affluents ne monte plus, l’eau ne se retire toujours pas. La population doit donc se résigner à patienter depuis les étages supérieures. L’ensemble du secteur, totalement noyé, se retrouve parfois sous plus d’un mètre et demi d’eau. Dans le village voisin de Neuf-Berquin (Zuud-Berkin), des proches de sinistrés disent leur étonnement : « On n’a jamais vu ça », explique une cliente venue s’approvisionner en légumes dans une ferme. « La route d’Hazebrouck est fermée, ce n’est jamais arrivé, même en temps de crue ! ». Vers 16h30, la station hydrométrique de Merville (Mergem) indiquait que la Lys atteignait un niveau de 3 mètres 02, contre 3 mètres 03 dans la matinée. Un niveau qui n’avait pas été atteint depuis au moins 30 ans !

La décrue stoppée en Flandre intérieure et sur l’Yser

© Gaël Autier / Flandre Presse
À Neuf-Berquin, le niveau de l’Hautdyck est reparti à la hause, samedi 6 janvier 2024 © Gaël Autier / Flandre Presse

L’inquiétude remonte aussi pour les habitants de l’amont. Car si l’accalmie de jeudi a permis une décrue des affluents de la Lys, la reprise des précipitations l’a en partie entravé. Samedi matin, le niveau de la Méteren Becque et du courant de l’Hautdyck était reparti à la hausse. Dans les environs du Doulieu et d’Estaires (Stegers), plusieurs portions de routes et certains champs étaient donc de nouveau menacés par un retour de l’eau. La même situation est observée dans la vallée de l’Yser, notamment au nord de Steenvoorde. Peu avant midi, la station hydrométrique de Bambecque (Bambeke) relevait une cote de 3 mètres 56. La veille à la même heure, elle se situait autour de 3 mètres 18.

Si la situation reste critique dans plusieurs parties de la Flandre, elle ne devrait plus s’aggraver. Dans les prochains jours, le retour d’un temps plus sec permettra l’amorce d’une nouvelle décrue. Le niveau des affluents de la Lys et de l’Yser ne devrait donc plus connaitre de fluctuations. Par conséquent, les deux fleuves ne vont plus voir les ondes de crues se multiplier.

Dans leur dernier bulletin, les services de Vigicrues indiquent que les niveaux « sont en cours de stabilisation ». Par ailleurs, deux méga-pompes supplémentaires ont été installées sur l’Aa au niveau de l’écluse de Mardyck, ce qui va permettre de décharger partiellement la Lys. De bonnes nouvelles pour les riverains dont les habitations sont immergées ou cernées par les eaux. En attendant une amélioration durable, l’ensemble du bassin reste placé en vigilance orange « crues ». Selon toute vraisemblance, l’alerte ne sera pas levée avant au moins le milieu de semaine prochaine.


Plusieurs routes départementales toujours fermées

© Gaël Autier / Flandre Presse
Les accès au hameau de la Caudescure sont fermés. – © Gaël Autier / Flandre Presse

Ce samedi 6 janvier, plusieurs axes sont toujours inondés ou susceptibles de l’être. En conséquence, des portions du réseau routier peuvent être interdites à la circulation :

  • La D23, entre Vieux-Berquin (Noord-Berkin) et Merville (Mergem) ;
  • La D69, entre Vieux-Berquin (Noord-Berkin) et Merville (Mergem), via La Caudescure ;
  • La D122, entre Merville (Mergem) et Haverskerque (Haverskerke), via Le Sart ;
  • La D188, entre Vieux-Berquin (Noord-Berkin) et La Motte-au-Bois ;
  • La D946, entre Merville (Mergem) et La Motte-au-Bois.

Elles seront rouvertes dans les prochains jours, en fonction de l’évolution de la situation.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.