Flandre Presse

Neige : Collectivités et agriculteurs se tiennent prêts à assurer la viabilité des routes

Ne vous fiez pas aux apparences. Si les intempéries neigeuses qui avaient été prévues depuis la nuit de mercredi à jeudi et jusqu’au premier jour de l’année semblent finalement éviter notre territoire, l’hiver n’a pas dit son dernier mot. Des chutes de neige et du verglas sont attendus sur la Flandre au cours des prochains jours.

Pour faire face aux aléas climatiques et empêcher la paralysie de la Flandre, les collectivités locales mobilisent leurs agents. Parmi les instances les plus concernées figure le département du Nord qui met en place un dispositif de 60 véhicules équipés d’une saleuse et d’une lame. Quarante-deux sont conduits par des agents départementaux et 18 par des salariés d’entreprises spécialisés.

Outre ces équipes et les 57 personnes sollicitées habituellement pour traiter les chaussées, 42 agents sont appelés en renfort pour garantir la viabilité des routes départementales qui sillonnent le territoire. Dix-huit agents extérieurs complèteront l’effectif.

Quelles priorités pour quels usages ?

Ce n’est un secret pour personne, les voiries ne peuvent pas toutes être traitées au même moment, ce qui conduit les instances dirigeantes à faire des choix. Ainsi, les axes où la circulation est la plus élevée seront traitées en premier et d’autres, où le trafic est jugé faible doivent parfois être concédées aux assauts de l’hiver.

Dans notre contrée, si les engins de salage et de déneigement ne peuvent pas sillonner tout le réseau, il arrive régulièrement que des agriculteurs assurent cette mission. Toujours guidés par le principe de solidarité, les mêmes s’élancent parfois sur ces mêmes routes pour prêter assistance aux automobilistes et routiers bloqués.

La population appelée à la prudence

Si la mobilisation des services de voirie est essentielle pour garantir la fluidité de la circulation, la prudence de la population l’est tout autant. C’est pourquoi nous vous rappelons quelques conseils de prudence :

Quitter la version mobile