LILLE MÉTROPOLE

Sans stands ni tas de moules, la braderie des commerçants fait pâle figure à Lille

Les rues de Lille font grise mine. Privée des traditionnelles festivités de la braderie en raison de la crise sanitaire, la capitale des Flandres n’a pas vraiment l’aspect d’une ville animée. Si une « braderie des commerçants », qui s’avère plus être un déstockage qu’une vraie braderie, a finalement été autorisée dans les boutiques du deuxième arrondissement (Vieux-Lille et abords de la gare des Flandres), le constat est très mitigé.

« On a vite fait le tour »

Samedi midi, une foule compacte se pressait bel et bien dans le périmètre restreint qui lui était réservé, mais le manque d’animations et l’ambiance très différente de l’habitude ne motivaient pas vraiment les lillois et touristes à rester : « On a vite fait le tour, c’est dommage. Peut-être aurait-il mieux valu annuler complètement la braderie », nous confient deux trentenaires venus exprès de Poperinge.

Afin de parer à cette atmosphère morose, certains restaurateurs tentent de susciter l’entrain, sans réel succès. Les traditionnelles moules-frites et les plats flamands sont bien servis et les terrasses prises d’assaut, mais la musique et les tas de moules ne sont pas au rendez-vous. Plusieurs concerts et représentations sont toutefois prévus dans la soirée. Reste désormais à savoir si les spectateurs seront, eux, au rendez-vous et si cela permettra aux festivités de se lancer vraiment.

Une ambiance morose, mais une foire qui fait le bonheur des lillois

Quelques rues plus loin, c’est le calme qui s’impose. Dans les arrondissements exclus du dispositif, les rues sont vides et certains établissements ont choisi de ne pas ouvrir. Derrière leurs comptoirs les tenanciers des nombreux bars lillois attendent désormais l’heure fatidique de minuit et la fermeture imposée jusqu’au lendemain : « Nous ne pourrons pas sauver ce qui peut l’être. La fête est annulée » soupire l’un d’eux, excédé par ce qu’il juge une « décision stupide ».

Pour l’heure, seule la foire aux manèges, dont la présence a été autorisée sur le Champ de Mars, semble tirer son épingle du jeu, malgré l’obligation du port du masque.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.