FLANDRE INTÉRIEUREINFOLILLE MÉTROPOLEMOBILITÉPAYS DE FLANDRE
A la Une

Un lundi soir cauchemardesque sur la ligne du Westhoek après un accident de personne à Pérenchies

Les nombreux usagers qui transitent chaque jour par la ligne ferroviaire du Westhoek ont encore connu des heures difficiles, lundi 11 janvier 2021. Peu après dix-huit heures, un « accident de personne » s’est produit au niveau de la commune de Pérenchies, indique alors sur Twitter le réseau « TER Hauts-de-France ». Immédiatement, la circulation des trains a été stoppée sur la portion qui relie Lille (Rijsel) à Hazebrouck (Hazebroek), occasionnant également des perturbations sur les branches qui permettent ensuite de rallier le littoral de Flandre et du Pas-de-Calais.

Pas de retour progressif à la normale avant 21h30

Durant de longues heures, aucun train n’a sillonné l’est de la Flandre intérieure, mais le lien qui l’unit à la capitale flamande n’en fut toutefois pas totalement rompu.

Afin de garantir une solution de substitution, plusieurs trains ont été déroutés via les Weppes et la gare de Béthune, avant d’être redirigés vers la ville du marais aux lièvres, puis de reprendre leur itinéraire normal en direction de Calais ou de Dunkerque (Duinkerke), déconnectant temporairement huit gares de la desserte.

Ce n’est qu’aux alentours de dix-neuf heures que la SNCF commença à proposer d’autres moyens d’acheminer les voyageurs perdus vers leurs destinations. La portion reliant la vallée de la Lys au chef-lieu de la CCFI étant toujours utilisable, celles et ceux qui souhaitaient rallier les stations de Strazeele – Merris, Bailleul (Belle), Steenwerck, Nieppe (Niepkerke) et Armentières (Armentiers) ont alors gagné Hazebrouck (Hazebroek), avant d’être pris en charge par un autre train. Quant aux habitants des communes situées entre les gares de Lille-Flandres et Armentières (Armentiers), ils ont pu trouver leur salut dans quelques autocars mis à disposition à partir du milieu de soirée.

Le lien n’était donc pas rompu, mais la situation n’est pas revenue à la normale avant la prise de service, mardi matin. La patience fut donc le maître-mot de cette fin de journée.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.