CORONAVIRUSDOUAISISFLANDRE INTÉRIEUREFLANDRE MARITIMEINFOLILLE MÉTROPOLEPAYS DE FLANDREPLAINE DE SCARPEVALLÉE DE LA LYS

Le déconfinement a débuté, la Flandre reprend vie

Cela n’a échappé à personne. Nous sommes le lundi 11 mai, et le déconfinement a commencé ! Après 55 jours d’isolement, les flamands sont désormais libérés des murs de leur logement. C’est donc logiquement que de nombreux passants, cyclistes, motards et automobilistes ont réinvesti les rues. De Douai à Hazebrouck, et de Lille à Dunkerque, beaucoup entendent profiter de la liberté retrouvée. Dès ce matin, la vie quotidienne commençait à reprendre, et les promeneurs se satisfaisaient de pouvoir de nouveau se balader sur les chemins ruraux ou dans les artères bruyantes des grandes agglomérations.

Dans la capitale des Flandres, l’animation est revenue dans les rues, loin du spectacle apocalyptique qui s’offrait aux rares téméraires depuis presque deux mois. Autour des dédales, les magasins, contraints de fermer depuis le 17 mars 2020 reprennent vie. Ce lundi, tous les commerçants préparaient la réouverture de leurs enseignes avec minutie. De la mise en place de la vitrine aux aménagements sanitaires, rien n’était négligé pour le retour tant attendu des clients.

Pas de relâchement dans la vigilance

Dans les transports en commun, où le port du masque est désormais obligatoire, les usagers étaient relativement peu nombreux à se presser. Toutefois, les autorités organisatrices affirment être vigilantes quant à l’évolution de la fréquentation des lignes de bus, cars, métros, tramways et trains régionaux qui sillonnent la Flandre française, dans les prochains jours. En fonction, de nouvelles mesures pourraient y être appliquées, comme la fermeture de certains points d’arrêts.

Dans les squares, parcs et jardins, c’est encore le silence qui règne. Le département du Nord étant toujours classé rouge, la grande majorité des lieux de plaisance restent fermés. Il existe néanmoins une exception à Lille, où le parc de la Citadelle est accessible. Les sportifs peuvent donc reprendre la pratique de leur discipline au cœur de ces grands espaces verts. Il n’est toutefois pas question de négliger les consignes sanitaires, et les forces de l’ordre restent déployées pour les faire respecter.

Concernant les écoles, si la plupart d’entre elles sont ouvertes, les élèves à reprendre le chemin des cours sont relativement peu nombreux. Dans notre région, certaines communes ont, par ailleurs, fait le choix de ne pas rouvrir leurs établissements scolaires.

Outre le sentiment de bien-être et de liberté qui plane aujourd’hui dans toutes nos contrées, il demeure néanmoins une certaine méfiance à l’égard de prochaines décisions qui pourraient être prises prochainement par les autorités. Certains redoutent aujourd’hui l’éventualité d’un reconfinement d’ici le mois de juin, si l’épidémie ne recule pas davantage.

Afin que le déconfinement soit une réussite, tout le monde est invité à conserver l’emploi des gestes barrières. Car si le confinement s’est achevé, le Covid-19, lui, est toujours présent. Si la Flandre retrouve peu à peu le charme qu’elle avait perdu, elle pourrait rapidement le re-perdre, si l’effort collectif ne se poursuit pas.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.