CORONAVIRUSÉCONOMIEINFOPAYS DE FLANDREPOLITIQUESOCIALSOCIÉTÉ

En Flandre aussi, une fronde s’élève contre la fermeture des commerces de proximité

Jusqu’ici épargné par la grogne, le territoire flamande entre lui-aussi dans la fronde contre les dernières décisions gouvernementales sur le contexte sanitaire. Après avoir logiquement appelé jeudi « chacun à respecter ces nouvelles mesures de confinement », la maire de Lille (Rijsel) a appelé ses concitoyens à signer une pétition en faveur d’une réouverture des librairies.

Après avoir salué l’obligation pour les grandes surfaces et enseignes de grande distribution de fermer leurs rayons « livres » et « disques », Martine Aubry a réclamé « un petit effort » :

On réouvre les librairies. Le livre est un soutien de première nécessité pendant le confinement !

Martine Aubry, maire de Lille

Samedi matin, une librairie lilloise l’a prise au mot. Située Place de Strasbourg (Vème arrondissement), l’enseigne « Place Ronde » a finalement rouvert ses portes, annonçait sur Twitter Frederyck Lecluyse, journaliste pour le quotidien régional « La Voix du Nord ».

Vers une généralisation de la gronde ?

Outre la première édile de la capitale des Flandres, d’autres élus du territoire se sont également emparés de la polémique. Toujours sur le réseau social Twitter, le député Adrien Quatennens a fustigé la dernière annonce gouvernementale, jugeant qu’il eut été plus simple de laisser libraires et disquaires de proximité travailler :

Ailleurs dans la région flamande, le même ressentiment est exprimé par les citoyens et commerçants. Si les élus de tous bords ne semblent pas motivés par une volonté de contester la fermeture des commerces « non essentiels », certains pourraient néanmoins se rallier à la cause dans les prochains jours. La seule exception demeure aujourd’hui à Fâches-Thumesnil où le maire, Patrick Proisy, a signé un arrêté municipal autorisant la réouverture des commerces non-alimentaires. Tous surveillent avec attention l’évolution de la situation et la réévaluation permanente qui semble être imposée à la mesure de confinement depuis son entrée en vigueur.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.