ACTUALITÉSCORONAVIRUSSANTÉ
A la Une

La situation sanitaire s’améliore. Le point sur les indicateurs Covid au 8 septembre 2021

La situation sanitaire s’améliore indéniablement. Après des vacances estivales tendues, les indicateurs ne sont désormais plus préoccupants, bien que la prudence restera de mise dans les semaines qui viennent. La rentrée pourrait favoriser une nouvelle évolution défavorable. On fait le point sur la situation actuelle au mercredi 8 septembre 2021.

Le taux d’incidence toujours en hausse

Selon le dernier recensement daté du samedi 4 septembre, le taux d’incidence est estimé à 121 cas pour 100.000 habitants. Il baisse de 25,90% en sept jours dans le département du Nord (collectivité qui rassemble Flandre et Hainaut français).

Plus tôt, le samedi 28 août, ce chiffre se portait à 163,4. L’évolution de cet indicateur est favorable et la baisse enregistrée depuis le 16 août se confirme. Pour rappel, le taux d’incidence avait atteint le chiffre de 192,2. Cela avait alors conduit les autorités à envisager de nouvelles mesures, avant que celles-ci ne soient levées le jour de leur entrée en vigueur.

Le taux d’incidence, qu’est-ce que c’est ?

Concrètement, le « taux d’incidence » est le nombre calculé de nouveaux cas sur une période définie (appelée « incidence »), rapporté à une certaine population. Le nombre de nouveaux malades sur les sept derniers jours est divisé par la population cible (ici, les habitants du département), avant d’être multiplié par 100.000. Il sert à appréhender la dynamique virale et aide savoir si le virus circule activement. Mais il n’est toutefois pas le seul indicateur à prendre en compte pour savoir si le virus est entré dans une nouvelle phase épidémique.

Le taux de reproduction effectif en légère baisse

S’inscrivant dans la continuité établie depuis le 17 juillet, le taux de reproduction effective baisse encore. Il s’établit désormais autour de 0,8R le samedi 4 septembre. Il décroit de 16,10% sur sept jours (le samedi 28 août, ce chiffre était évalué à 0,9R).

Le taux de reproduction effectif, qu’est-ce que c’est ?

Le taux de reproduction effectif, aussi symbolisé « Re » ou « Rt » est un indicateur annonçant le nombre moyen de nouveaux cas qu’une seule personne contaminée va générer à une date définie. Ce chiffre est composé de personnes susceptibles et d’individus immunisés.

Contrairement au »R0 » qui désigne le taux de reproduction au-devant d’une épidémie, le « Re » est un taux de reproduction qui évolue pendant l’épidémie. Ce taux peut également être recalculé régulièrement afin de connaitre la dynamique et de projeter une évolution de la situation sanitaire. Lorsqu’il se situe au-dessus de 1R, cela signifie qu’une personne porteuse du virus en contamine plus d’une autre.

Le taux de positivité des tests en légère baisse

Au samedi 4 septembre, environ 2,50% des tests effectués dans le département étaient considérés positifs. Cet indicateur s’inscrit encore dans une dynamique favorable, puisque le taux baisse de 9,60% sur sept jours. Au 28 août, il se situait à 2,80%.

Le taux de positivité des tests, qu’est-ce que c’est ?

Le taux de positivité des tests est défini comme le pourcentage quotidien de personnes testées positives au coronavirus par rapport au nombre total de population testée. Cet indicateur permet également de connaitre la dynamique du virus.

Quid de la situation dans les hôpitaux ?

Outre les indicateurs mathématiques donnés par les agences régionales de santé, il est un autre indicateur important qui est pris en compte, cette fois, dans les différentes décisions qui sont prises par les autorités : La possible saturation dans les hôpitaux.

En date du mercredi 8 septembre cette fois, Santé Publique France annonce que 329 personnes sont actuellement prises en charge pour des pathologies liées au Covid-19 dans le Nord (Flandre et Hainaut français). Parmi elles, 89 personnes sont hospitalisées dans des services de réanimation.

La veille (mardi 7 septembre), 329 personnes étaient hospitalisées, dont 90 en réanimation. Cela montre une absence de dégradation ou d’amélioration rapide dans les centres hospitaliers.

À contrario, la dynamique hebdomadaire semble démontrer la poursuite d’une lente dégradation. Au mercredi 1er septembre, 325 personnes étaient hospitalisées, dont 86 en réanimation. Ainsi, ce sont 4 lits supplémentaires qui sont occupés. Dans les services de soins critiques, cette augmentation se porte à 3 lits supplémentaires.

Attention, ces deux chiffres ne sont pas indissociables et l’évolution des deux indicateurs doit être prise en compte séparément.


Résumé de la situation au 8 septembre

Au regard des différents indicateurs, la situation sanitaire n’est aujourd’hui par jugée défavorable. En revanche, de nombreux flamands redoutent désormais un « effet rentrée » qui favoriserait la diffusion du Covid-19 via des individus qui ont séjourné dans les départements où la circulation du virus était active cet été.

Désormais, la rédaction de Flandre Presse vous proposera une analyse hebdomadaire de l’ensemble des indicateurs sanitaires liés au coronavirus tous les mercredis. Le prochain bulletin sera publié le mercredi 15 septembre 2021.


Vous avez une question sur le sujet ? N’hésitez pas à la poser dans l’espace commentaire ou en massage privé sur les réseaux sociaux ! Nous y répondrons sous 24 heures.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.