Dépistage et quarantaine recommandés aux flamands de France souhaitant se rendre en Belgique

Si la frontière qui sépare les parties belges et françaises de la Flandre n’est pas fermée, les autorités centrales bruxelloises ont émis, samedi 1er août, plusieurs recommandations aux voyageurs souhaitant se rendre en Belgique.

En effet, la situation sanitaire se dégradant encore dans le département du Nord (collectivité qui regroupe Flandre et Hainaut français), ce dernier a été ajouté aux zones « oranges ». Désormais, aux même titre que les personnes habitant ou ayant séjourné en Pays-de-la-Loire, Île-de-France (sauf Seine-et-Marne), Haut-Rhin, Haute-Savoie, Meurthe-et-Moselle et Vosges, les flamands sont invités à suivre les indications suivantes :

S’il ne s’agit pas d’une obligation, le territoire n’étant pas classé « rouge », les pouvoirs publics le recommandent vivement.

Tout flamand de Belgique ou wallon revenant de l’étranger, ou tout voyageur extérieur demeurant sur le sol administré par Bruxelles plus de 48 heures se doivent, par contre, de remplir un formulaire d’identification, relatant coordonnées et lieux de vacation fréquentés au cours des quatorze jours précédents.

Quitter la version mobile